Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.10.2016 à 18 H 55 • Mis à jour le 31.10.2016 à 20 H 01
Par
Communiqué

Le Desk décide de continuer l’aventure, malgré ses difficultés persistantes

Après une vingtaine de jours consacrés à la recherche de solutions pouvant assurer la pérennité de l’entreprise, la situation a peu évolué. Malgré tout, et au prix d’une réduction drastique de ses moyens, Le Desk ne baisse pas le rideau

Le 10 octobre, nous annoncions à nos lecteurs la fermeture imminente du Desk au cas où la situation financière de Pulse Media, sa société éditrice, ne s’améliorait pas de manière décisive.


Le modèle économique du Desk reposant à la fois sur les abonnements de ses lecteurs et la publicité de ses potentiels annonceurs, un sursaut devait émaner de ces deux sources de financement.


Grâce à une très belle campagne de soutien sur les réseaux sociaux, Le Desk a gagné quelque 500 abonnés supplémentaires. La plupart émanant de donateurs ayant voulu faire bénéficier des étudiants aux contenus payants du site. Une mobilisation pour laquelle nous remercions vivement les promoteurs, ainsi que la société de transfert d’argent Cash Plus qui a mis à notre disposition son dispositif national sans frais pour les abonnés, mais qui demeure cependant beaucoup trop insuffisante pour garantir seule la survie du Desk.


Si des initiatives et des promesses répétées ont émané de plusieurs agences de communication et d’annonceurs, qu’un effort particulier a été déployé dans ce sens avec une offre attractive, à ce jour, seule l’organisation de la COP 22, a passé commande pour une campagne publicitaire sur Le Desk, confirmant encore une fois la frilosité persistante des entreprises, publiques, privées, nationales ou internationales à s’afficher sur un média indépendant dont la qualité et l’impact sont pourtant indéniables.


Quelques personnes se sont aussi déclarées dans la perspective d’investir dans le projet, mais les discussions n’ont pas dépassé le stade du premier contact.


Pour autant, les lignes semblent se mouvoir et les messages de soutien adressés au Desk attestent que nombre de citoyens, parmi eux quelques décideurs, demeurent convaincus qu’au nom de la pluralité de la presse, notre média, porteur d’une réelle singularité au sein de la profession, ne devait pas disparaître.


Partant de ces constats, nous avons pris la décision difficile de continuer l’aventure, et de redoubler d’effort pour qu’elle ne s’arrête pas ce soir, mais cela passera malheureusement par une réduction drastique des moyens déjà limités dont nous disposons. Nous ferons dans ce sens l’impossible pour que la qualité de notre offre éditoriale n’en soit pas altérée.


Nous espérons surtout que cette décision ne sera pas vaine.


DISCLAIMER : Alors que ce communiqué venait d’être mis en ligne, Le Desk recevait un bon de commande pour une publicité de Sidi Ali, une des marques phare du groupe Holmarcom.