Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.11.2016 à 18 H 01 • Mis à jour le 08.11.2016 à 18 H 01
Par
In memoriam

Un musée à la mémoire de Yasser Arafat en Cisjordanie

Yasser Arafat dans les années 70. Les circonstances de sa disparition en 2004 n’ont jamais été élucidées. REUTERS
Le musée sera inauguré mercredi à Ramallah. Deux étages seront consacrés au dirigeant historique palestinien décédé en 2004

Un musée dédié au dirigeant historique palestinien Yasser Arafat doit être inauguré à Ramallah en Cisjordanie occupée demain, deux jours avant le 12e anniversaire de sa mort.


Le musée interactif exposera sur deux étages une série d'objets ayant appartenu au leader palestinien. AFP


« Les gens vont avoir l’occasion de voir l’héritage de Yasser Arafat et son histoire en tant que personne et dirigeant politique », a précisé à l’AFP le directeur Mohammad Halayqa. Ils pourront également voir les principaux événements qui ont marqué la cause palestinienne durant ces cent dernières années. »



Le musée interactif exposera sur deux étages une série d’objets ayant appartenu au leader palestinien, dont les lunettes de soleil qu’il portait lors d’un discours historique devant les Nations unies à New York en 1974.


Mahmoud Abbas en pré-visite du musée dédié à Yasser Arafat. REUTERS


Israël accusé de l’avoir empoisonné

Il présentera également des vidéos et des photos de l’histoire de la Palestine et de Yasser Arafat, qui demeure une figure de proue de la résistance. La pièce dans laquelle Arafat a été confiné lorsque les chars israéliens ont encerclé à partir de décembre 2001 et bombardé son quartier général à Ramallah sera également exposée.


Yasser Arafat, Shimon Peres et Yitzhak Rabin présentant leur prix Nobel de la paix 1994, récompensés à la suite des accords d'Oslo. REUTERS


Le musée, dont la construction a coûté 7 millions de dollars, sera inauguré par le président palestinien Mahmoud Abbas, près de la tombe de Yasser Arafat, décédé le 11 novembre 2004 dans un hôpital près de Paris après une brusque détérioration de son état de santé, et les causes de sa mort n’ont jamais été élucidées. Il y avait été admis fin octobre pour des douleurs abdominales dans son QG de Ramallah, où il vivait confiné depuis décembre 2001, encerclé par l’armée israélienne.Nombre de Palestiniens accusent Israël, qui a toujours nié, d’avoir empoisonné Yasser Arafat.


Il avait obtenu en 1994 le prix Nobel de la paix, conjointement avec le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et son chef de la diplomatie Shimon Peres.