Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.11.2016 à 01 H 00 • Mis à jour le 09.11.2016 à 01 H 00
Par
Note de veille

La Trésorerie générale du royaume publie des chiffres relativement à l’équilibre

TGR
Dans ses statistiques relatives aux neuf premiers mois de l’année, la Trésorerie générale du royaume (TGR) semble avoir trouvé un brin d‘équilibre entre ses recettes et ses dépenses

La Trésorerie générale du royaume vient de publier ses chiffres relatifs à fin septembre de cette année. Le tableau dressé par la TGR fait ressortir dans un premier temps un solde ordinaire positif de 12,3 milliards de dirhams après 9 mois d’exercice, contre un solde positif de 2,7 milliards un an auparavant. La seconde remarque, c’est le déficit global du Trésor qui s’est allégé pour passer de 29,4 milliards de dirhams le 30 septembre 2015 à 23,1 à la même date cette année. Cette appréciation s’explique par le solde positif dégagé les comptes spéciaux du Trésor qui s’élève à 9,5 milliards de dirhams. Un compte qui a été fortement alimenté cette année par, d’un coté, les 3,2 milliards de dirhams en dons du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et d’un autre par la cession de 40 % du capital de Marsa Maroc sur le marché boursier.


La note de la TGR détaille aussi les recettes et les dépenses sur les 9 premiers mois de l’année. Globalement, les rentrées d’argent ont progressé de 5,5 % par rapport à la même période de l’année dernière. Elles ont atteint 160,3 milliards de dirhams soit 8,3 milliards en plus de ce que le Trésor a reçu l’année dernière.


Cette hausse s’explique par la hausse des recettes douanières, composées de droits de douane, de TVA à l’importation et de la TIC sur les produits énergétiques, de 8,8 %. Le montant a atteint 43,8 milliards de dirhams à fin septembre 2016 contre 40,3 il y a un an. La bonne nouvelle, selon la TGR, c’est que contrairement à septembre 2015, cette année, les recettes douanières progressent.


Un IS en forme cette année

Suivant le même trend, la fiscalité domestique a elle aussi participé à cette hausse des recettes du Trésor, qui s’établissent globalement à hauteur de 90,8 milliards de dirhams avec une progression de 4,4 %. L’impôt sur les sociétés a généré 34 milliards de dirhams lors des neuf premiers mois de l’année, soit une augmentation sensible de 7,3 % en une année. « L’augmentation des recettes de l’IS s’explique en grande partie par le bon comportement, durant l’année 2015, des résultats de certaines grandes entreprises (OCP, ANRT, BCP, CIH, SODEP, cimenteries…) », explique la note de la TGR.


En parallèle, les dépenses affichent un taux d’engagement global de 64 % et un taux d’émission sur engagements de 84 %, contre respectivement 64 % et 86 % un an auparavant. En détail, les engagements de dépenses –  y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement -, se sont élevées à 316,5 milliards de dirhams. Du coté des dépenses ordinaires, elles sont en baisse de 0,9 %, en raison principalement de la diminution de 56,5 % des émissions au titre de la compensation. En plus de cela, les salaires servis par la TGR à fin septembre 2016 se sont établis à 78,1 milliards de dirhams, ce qui représente une progression de 2 % comparé à l’année dernière. Ceci s’explique, selon la note de la TGR, par l’augmentation de la masse salariale structurelle de 0,7 % et des rappels de 24,8 %. Enfin, et concernant la dette intérieure, celle-ci a encore progressé de 2,4 % par rapport à son niveau à fin décembre 2015 et s’est établit à 483 milliards de dirhams.