Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.12.2016 à 16 H 26 • Mis à jour le 26.12.2016 à 16 H 43
Par
Couac diplomatique

Hamid Chabat suscite une nouvelle polémique avec la Mauritanie

Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal est coutumier de sorties mettant en cause l’Indépendance de la Mauritanie. ISTIQLAL
Lors d’une réunion syndicale avec l’UGTM, Hamid Chabat a défendu l’idée souverainiste du parti de l’Istiqlal remettant encore une fois en cause le statut d’Etat indépendant de la Mauritanie. La vive réaction de Nouakchott a contraint le parti de la balance à bafouiller une réponse de Normand

Lors d’un meeting syndical tenu le 24 décembre, le secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat avait remis en cause de manière répétée la souveraineté de la Mauritanie. Il a notamment déclaré que « la Mauritanie est une terre marocaine et que les frontières du Maroc s’étendent de Sebta au nord jusqu’au fleuve Sénégal au sud »



Un thème cher au parti de la balance qui dans le contexte de tensions entre Rabat et Nouakchott a fait vivement réagir l’Union pour la république (UPR) le parti présidentiel mauritanien.


Lire aussi : Les relations de voisinage entre Rabat et Nouakchott toujours aussi glaciales


Dans un communiqué diffusé dimanche 25 décembre, l’UPR avait expressément demandé « aux dirigeants de ce parti et à l’élite marocaine à présenter leurs excuses au peuple marocain », se réservant « le droit de répondre de manière appropriée à ces provocations ». Le parti mauritanien n’a pas non plus mâché ses mots à l’encontre de Chabat : « Il n’est pas étonnant que le peuple marocain l’ait désavoué à chaque échéance en dépit de l’influence politique et du pouvoir de l’argent »


La mini-crise a fait réagir ce lundi 26 décembre le parti de l’Istiqlal qui par un communiqué diffusé sur son site officiel a tenté de se justifier sur les sorties de son leader.



« Ces déclarations ont été sorties de leur contexte (…) L’évocation de la Mauritanie s’est faite en considération des réalités historiques et géographiques (…), et lorsque le peuple frère de Mauritanie a choisi la voie de l’Indépendance, le parti de l’Istiqlal l’a accepté sans la moindre hésitation », peut-on lire dans le communiqué du parti du mouvement national connu pour ses positions souverainistes.


Lire aussi la réaction du ministère des Affaires étrangères : Hamid Chabat sévèrement recadré par la diplomatie marocaine