Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.01.2017 à 20 H 41 • Mis à jour le 15.01.2017 à 20 H 41
Par
Diplomatie

Le Maroc soutient l’initiative française pour la paix au Proche-Orient

Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères. LE DESK
Après l’échec des négociations en avril 2014, « il y a eu un vide qui a été saisi par Israël pour poursuivre sa politique de colonisation et continuer à réprimer le peuple palestinien » a déclaré Salaheddine Mezouar à Paris

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar a réitéré, dimanche à Paris, le soutien du Maroc à l’initiative française pour la paix au Proche-Orient.


« Le Maroc a dès le début soutenu cette initiative française qui était la seule sur la table », a souligné Mezouar dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation à la conférence internationale pour la paix au Proche-Orient qui se tient à Paris, rappelant « qu’après l’échec des négociations en avril 2014, il y a eu un vide qui a été saisi par Israël pour poursuivre sa politique de colonisation et continuer à réprimer le peuple palestinien ».


La conférence de Paris intervient à un moment important surtout après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution condamnant la colonisation israélienne, a-t-il dit, notant que la présence de plus de 70 pays à cette réunion est un message fort de la part de la communauté internationale témoignant de son engagement en faveur de la résolution de ce conflit le plus ancien dans la région.


Aucune alternative à la paix ne peut aboutir sans la solution des deux Etats, a insisté le ministre, expliquant qu’il faut revenir aux négociations avec des engagements sous la supervision de la communauté internationale.


Il a aussi mis en garde contre la situation actuelle qui ne peut perdurer et qui pourrait conduire à une explosion dans la région. « Le temps est venu pour se tourner avec la volonté nécessaire vers un dialogue sincère pour la solution de deux Etats vivant côte à côte en paix », a-t-il encore dit, appelant au respect des engagements pris dans le cadre des résolutions onusiennes.


Le Maroc, membre du quartet arabe

Mezouar a, sur un autre registre, rappelé « l’engagement historique du Maroc, dont SM le Roi Mohammed VI préside le comité Al Qods, en faveur de la cause palestinienne », notant que cet engagement se reflète aussi à travers le rôle du royaume en tant que membre du quartet arabe.


Le Maroc est un acteur « qui a toujours agi pour faire prévaloir la sagesse, afin de promouvoir le dialogue et d’aller dans le sens de la paix. La conférence internationale pour la paix au Proche-Orient est l’occasion de réaffirmer solennellement l’attachement de la communauté internationale à la solution des deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité ».


Cette conférence s’inscrit dans le cadre de l’initiative pour la paix au Proche-Orient lancée par la France lors de la réunion du 3 juin 2016. Les participants ont dressé le bilan des travaux initiés depuis cette réunion autour de trois thèmes : « quelles incitations économiques pour les deux parties ? » , « comment consolider les capacités du futur Etat palestinien ? » et « comment soutenir la reprise du dialogue entre sociétés civiles israélienne et palestinienne ? »


La réunion de Paris a pour ambition de créer un contexte favorable à la reprise de négociations bilatérales et directes entre les parties en apportant un soutien tangible à leurs efforts en faveur de la paix.