Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.02.2017 à 21 H 55 • Mis à jour le 13.02.2017 à 22 H 02
Par

Al Adl Wal Ihssane dénonce une purge dans la fonction publique qui viserait ses cadres

Le mouvement islamiste explique que des licenciements et des mutations forcées ciblerait particulièrement plusieurs de ses membres dans de la fonction publique

Dans un communiqué diffusé le 12 février sur son site officiel, le mouvement islamiste Al Adl Wal Ihssane, non autorisé mais toléré, affirme que de nombreux fonctionnaires parmi ses adhérents ont été « licenciés ou mutés ». Une mesure qui concerne avant tout les ministères de l’Agriculture, des Finances ainsi que de l’Éducation nationale. La Jamaâ dénonce ainsi des « décisions illégales » relevant de « l’abus de pouvoir », les missives reçues par le personnel visé n’apportant aucun motif si ce n’est l’appartenance à la mouvance.