Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.02.2017 à 15 H 08 • Mis à jour le 20.02.2017 à 15 H 09
Par
Etude

Nielsen: la confiance des consommateurs marocains en berne

De jeunes shoppers au Morocco Mall de Casablanca. GAIN-X.
Après une légère hausse au 3e trimestre 2016, l'année se termine par une baisse de l'optimisme des consommateurs, selon le dernier rapport de confiance des consommateurs publié par Nielsen.

L’enquête mondiale de Nielsen sur la confiance et les intentions de dépenses des consommateurs a enregistré un indice de confiance des consommateurs de 85 pour le Maroc au 4e trimestre 2016, par rapport à 89 au 2e trimestre 2016. Les résultats de l’enquête démontrent que le nombre de Marocains qui considèrent leur situation financière personnelle comme bonne ou excellente a diminué de 2 points (42 %) ce trimestre. Près d’un tiers des Marocains (33 %) considèrent que les 12 prochains mois constituent une bonne période pour acheter ce dont ils ont besoin ou envie, un score presque identique à celui du 2e trimestre 2016 (32 %).


En termes de dépenses liées à la consommation, la majorité des Marocains (30 %) sont plus enclins à consacrer leur argent disponible à l’achat de vêtements, puis à l’épargne (24 %) et enfin, aux sorties (24 %).


« Après avoir vu un regain de confiance des Marocains concernant leur futur au troisième trimestre 2016, les niveaux de confiance ont reculé au quatrième trimestre, principalement à cause des inquiétudes liées à la sécurité de l’emploi et à l’augmentation des factures », explique Anas Touzani, directeur de Nielsen, région du Maghreb. « La réserve des consommateurs concernant le futur provient également d’une certaine incertitude politique, associée à une augmentation du prix des aliments frais, causée par un automne et un hiver particulièrement froids. »


L’indice de confiance des consommateurs de Nielsen, mis en place en 2005, est calculé tous les trimestres dans 63 pays afin de mesurer les perceptions en matière de perspectives d’emploi locales, les finances personnelles, les intentions de dépenses immédiates et les problèmes économiques connexes des consommateurs du monde entier. Les niveaux de confiance des consommateurs supérieurs ou inférieurs à une référence de 100 reflètent respectivement un niveau d’optimisme et de pessimisme.

La confiance est en baisse dans la zone MENA

 Dans la région Afrique/Moyen-Orient, la confiance des consommateurs a baissé au quatrième trimestre, en reculant de 4 points avec un score de 83, le niveau le plus bas depuis plus de trois ans. La confiance des consommateurs a chuté dans quatre des six pays étudiés en Afrique et au Moyen-Orient, ce qui s’explique par les difficultés économiques rencontrées par de nombreux marchés de la région.


Le niveau de confiance le plus élevé est enregistré aux Emirats Arabes Unis, et reste stable par rapport au troisième trimestre (108). Le Pakistan est le seul pays où la confiance des consommateurs a évolué dans la bonne direction, avec 5 points de plus (106) au quatrième trimestre, le meilleur score pour ce pays depuis qu’il a intégré cette enquête en 2008. L’Egypte enregistre un recul de 6 points avec un indice de 64, et l’Arabie Saoudite recule également de 6 points et atteint un score de 94. La confiance des Marocains est également en baisse, avec 4 points de moins (85) au quatrième trimestre. L’Afrique du Sud affiche la plus importante chute du niveau de confiance des consommateurs dans la région, en reculant de 10 points, pour atteindre 77, contrebalançant ainsi les gains du trimestre précédent.


A propos de l’enquête mondiale de Nielsen sur la confiance et les intentions de dépenses des consommateurs

 L’indice de confiance des consommateurs de Nielsen mesure les perceptions de perspectives d’emploi locales, les finances personnelles et les intentions de dépenses immédiates. Les niveaux de confiance des consommateurs supérieurs ou inférieurs à une référence de 100 reflètent respectivement un niveau d’optimisme et de pessimisme. Dans un pays, les mouvements d’au moins 7 points, d’une période à l’autre, sont considérés comme étant statistiquement significatifs. Au niveau mondial, ce sont les mouvements de 2 points qui sont statistiquement significatifs et au niveau régional, ce sont ceux de 3 ou 4 points. L’indice et les autres conclusions concernant la confiance des consommateurs sont basés sur les données recueillies dans le cadre de l’enquête mondiale de Nielsen sur la confiance et les intentions de dépenses des consommateurs. Mise en place en 2005, cette enquête agit comme baromètre de la confiance des consommateurs, de leurs principales préoccupations et de leurs intentions de dépense. Elle rassemble les données collectées auprès de plus de 30 000 personnes ayant accès à Internet dans plus de 63 pays.