Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.02.2017 à 10 H 02 • Mis à jour le 23.02.2017 à 10 H 07
Par
Justice française

Saad Lamjarred entendu suite à de nouvelles accusations de viol

Saad Lamjarred. EPA
Le chanteur-star, incarcéré à Fleury-Mérogis depuis octobre dernier, a été entendu dans une nouvelle affaire d'agression sexuelle. Une jeune franco-marocaine l'accuse de viol en 2015 à Casablanca. Après un dépôt de plainte suivi de son retrait, les enquêteurs français ont cependant maintenu leurs investigations

Incarcéré depuis octobre dernier en France à la prison de Fleury-Mérogis suspecté de viol et de violences volontaires, la megastar de la chanson Saad Lamjarred, a été récemment extrait de sa cellule. « Non pas à l’occasion de sa remise en liberté — tant attendue par ses proches et ses millions de fans —, mais pour être auditionné dans une nouvelle affaire de viol présumé », affirme ce jeudi 23 février Le Parisien.


“Abusée”  pendant ses vacances à Casablanca

« Le crooner marocain de 31 ans a été entendu, le 14 février dernier, par les enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ). Ils sont venus recueillir ses déclarations après le dépôt, en novembre dernier, d’une plainte par une jeune femme de 28 ans », ajoute le quotidien qui rapporte que la victime, de nationalité franco-marocaine, domiciliée en France, a indiqué avoir été abusée par le célèbre chanteur au printemps 2015 alors qu’elle se trouvait en vacances à Casablanca.


Cette jeune femme a indiqué ne pas avoir déposé plainte au moment des faits par « honte ». Elle a également précisé s’être finalement décidée après la divulgation de la mise en examen pour viol et le placement en détention provisoire de Saad Lamjarred en octobre 2016. Mais elle a retiré sa plainte fin décembre, assurant subir « de lourdes pressions » de proches. Ce qui n’a pas empêché les investigations de se poursuivre.


Une soirée avec la jet-set marocaine

Toujours selon Le Parisien, la supposée victime a expliqué avoir fait la connaissance de Saad Lamjarred en avril 2015, lors d’une soirée « organisée par la jet-set marocaine » dans un appartement de Casablanca. « Elle a relaté avoir sympathisé avec le crooner puis accepté de se faire raccompagner par ce dernier, confie une source proche de l’affaire. Saad Lamjarred aurait prétexté devoir repasser par son appartement avant de la raccompagner. Alors qu’elle se trouvait avec lui dans son habitation, elle assure qu’il a consommé de la cocaïne et de l’alcool avant de l’embrasser. »


La jeune femme se serait laissé faire avant de le repousser alors qu’il se serait montré trop « entreprenant ». « C’est à ce moment-là que les choses auraient dégénéré, poursuit la même source. La victime assure avoir subi des violences de la part de son agresseur qui lui aurait alors arraché son pantalon avant de lui porter un coup de poing au visage. » Saad Lamjarred aurait ensuite abusé d’elle avant de la laisser repartir.


Au cours de son audition sur ce nouveau fait, le chanteur a réfuté toute implication, allant même jusqu’à soutenir n’avoir « jamais rencontré » cette jeune femme.


Sollicité par Le Parisien, son avocat Me Eric Dupont-Moretti, qui se trouvait à l’étranger, n’a pu répondre. Contacté, le parquet de Paris n’a pas donné suite non plus aux sollicitations de la presse.


(Avec Le Parisien)