Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.02.2017 à 13 H 49 • Mis à jour le 26.02.2017 à 13 H 57
Par
Sahara

Mohammed VI ordonne le retrait unilatéral du Maroc de la zone de Guerguerat

Un officier de liaison italien de la force de paix onusienne Minurso au Sahara Occidental Photo UN/Martine Perret. 15 Juin 2010.
Par un communiqué diffusé par le ministère des Affaires étrangères, le Maroc décide de se retirer unilatéralement de la zone tampon de Guerguerat, lieu de tensions avec le Polisario. Rabat prend ainsi "acte des recommandations du secrétaire général des Nations Unies conformément à la légalité internationale"

« Le Royaume du Maroc prend note avec intérêt de la déclaration, rendue publique samedi 25 février, par le porte-parole du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, concernant la situation grave dans la zone de Guerguerat au Sahara marocain », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.


Le Maroc enregistre les recommandations et les appréciations du secrétaire Général, qui sont conformes à la légalité internationale, souligne le communiqué.


Cette déclaration intervient à la suite de l’entretien téléphonique du roi Mohammed VI, Antonio Guterres, secrétaire Général de l’Onu, le 24 février courant, ajoute la même source.


Dans ce contexte, et sur instructions du roi et « afin que la demande du secrétaire général soit respectée et appliquée dans l’immédiat, le Royaume du Maroc procèdera, dès aujourd’hui, à un retrait unilatéral de la zone », précise le communiqué.


« Le Royaume du Maroc espère que l’intervention du Secrétaire Général permettra de revenir à la situation antérieure de la zone concernée, de préserver intact son statut, de garantir la fluidité du trafic routier normal et, ainsi, de sauvegarder le cessez le feu et renforcer la stabilité régionale », conclut le communiqué.