Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.03.2017 à 12 H 20 • Mis à jour le 22.03.2017 à 12 H 20
Par
Résultats financiers

Taqa Morocco: hausse de 1,3% du résultat net part du Groupe en 2016

La centrale de Taqa à Jorf Lasfar. Archives
La baisse des prix d’achat du charbon n’a pas eu d’impact significatif sur le résultat net consolidé de la société qui s’établit à 1 298 MDH à fin 2016, contre 1 291 MDH en 2015, soit une légère hausse de 0,5%

Le premier producteur privé d’électricité au Maroc, Taqa Morocco, a réalisé au titre de l’exercice 2016 un résultat net part du Groupe (RNPG) en accroissement de 1,3 % à 978 millions de dirhams (MDH), contre 966 MDH une année auparavant, a annoncé mercredi la société cotée en bourse.


Ce résultat est en progression de 11,4 % par rapport aux prévisions du Business Plan (BP), souligne la filiale du groupe émirati, Taqa, dans une communication financière, publiée sur le site web de la Bourse de Casablanca.


Cette évolution s’explique principalement par une bonne performance opérationnelle de l’ensemble des Unités tenant compte de la réalisation du Plan de Maintenance et de la poursuite de la politique rigoureuse de maîtrise des coûts qui a contribué à la progression du taux de marge opérationnel consolidé, indique la même source.


Ce taux s’établit à 32 %, contre respectivement 28 % au niveau des prévisions du BP et 30 % en 2015, a-t-elle ajouté, mettant en avant une amélioration de 5,2 % du résultat financier, attribuable à la bonne maîtrise des charges d’intérêts et l’optimisation des placements des excédents de trésorerie.


Une baisse des prix du charbon à l’international

L’année 2016 a été marquée par une baisse des prix d’achat du charbon de 14 % au niveau du marché international, un repli qui a eu une répercussion sur le chiffre d’affaires (-9,4 %) et sur les achats consommés de charbon de Taqa Morocco, a relevé cette dernière.


La baisse des prix d’achat du charbon n’a pas eu d’impact significatif sur le résultat net consolidé de la société qui s’établit à 1 298 MDH à fin 2016, contre 1 291 MDH en 2015, soit une légère hausse de 0,5 %, a-t-elle précisé.



Pour leur part, les indicateurs sociaux font état d’une augmentation de 14,9 % du résultat net (RN) de Taqa Morocco par rapport aux prévisions du BP et de 11,4 % par rapport à l’année 2015.


Cette progression s’explique par une amélioration de la disponibilité des Unités 1 à 4, passant de 91,1 % en 2015, à 93,1 % en 2016 et une appréciation du taux de marge d’exploitation, qui s’élève à 16,9 % en 2016, contre 13,9 % au niveau des prévisions du BP et 15,8 % en 2015, principalement due aux efforts continue d’amélioration de la productivité opérationnelle.


Selon Taqa, l’évolution du RN intègre aussi une augmentation (+39,5 %) du résultat financier, principalement due à la hausse des dividendes distribués par la filiale JLEC, conjuguée à l’optimisation des charges d’intérêt sur emprunts.


En 2016, Taqa Morocco a fait l’objet d’un contrôle fiscal. Une provision pour risque a été constituée pour faire face aux compléments d’impôt éventuels qui découleraient de ce contrôle, relève en outre la société.


« Taqa Morocco estime que les redressements éventuels n’auront pas d’impact significatif sur le résultat, la situation nette et la liquidité de la société », a-t-elle ajouté.


S’agissant de rétribution des actionnaires, le Directoire de la société a décidé de soumettre à l’approbation de l’Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende de 37 dirhams par action. Ce dividende sera mis en paiement au plus tard au 25 juillet 2017.


Côté perspectives, Taqa Morocco compte poursuivre ses efforts pour la réalisation de ses résultats prévisionnels 2017 conformément au BP, tout en réaffirmant son ambition de développement à travers l’étude de différentes opportunités au Maroc et en Afrique.