Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.03.2017 à 16 H 18 • Mis à jour le 30.03.2017 à 16 H 18
Par
Finance mondiale

Ithmar Capital accueillera au Maroc le sommet annuel des fonds souverains

La réunion de printemps du CROSAFP au Movenpick hôtel de Marrakech le 29 mars 2017.
Pour son sommet de 2018, le Co-investment Roundtable of Sovereign And Pension Funds (CROSAPF) qui réunit le gotha de la finance internationale va poser ses valises à Marrakech à l’invitation du fonds souverain marocain Ithmar Capital qui a été mandaté pour cette mission. Une première en Afrique visant à faciliter le co-investissement et la collaboration entre les investisseurs institutionnels

Le Maroc, représenté par le fonds souverain marocain d’investissement, Ithmar Capital, abritera en 2018, pour la première fois en Afrique, le sommet annuel du groupement de co-investissement pour les fonds souverains, stratégiques et de pension (CROSAPF).


L’annonce a été faite, mercredi 29 mars à Marrakech, lors de la réunion du Comité de travail du CROSAPF organisée par Ithmar Capital en collaboration avec Korea Investment Corporation.


Lors de cette rencontre, de nombreux intervenants ont souligné l’intérêt que représente l’adhésion du Maroc à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui avec un PIB de près de 680 milliards de dollars est la 20ème puissance économique du monde.


Ils ont également précisé que le royaume « en intégrant la CEDEAO s’ouvre non seulement à un marché de plus de 750 millions d’habitants mais pourra également faire bénéficier les pays membres de ses différentes expertises, dans le domaine de l’investissement et des énergies renouvelables ».


La CEDEAO, un marché à fort potentiel

Les participants ont aussi précisé que le Maroc étant considéré par les investisseurs institutionnels internationaux comme hub d’investissement tourné vers l’Afrique, permettra d’encourager les bailleurs de fonds à considérer la CEDEAO comme un véritable marché commun à très fort potentiel.


Lors de cette manifestation d’envergure internationale le royaume rassemblera les plus grands décideurs au niveau de la finance mondiale et permettra de mettre le continent au centre des débats de ce sommet. « Ithmar Capital prouve ainsi l’intérêt porté par la communauté financière internationale pour le Maroc et place le royaume au cœur de la sphère de l’investissement mondial », estime la MAP.


Le Comité de travail du CROSAPF a vu la participation de plusieurs représentants des fonds souverains mondiaux notamment de la Russie (RDIF), de la République d’Azerbaïdjan (SOFAZ), de la Malaisie (Khazanah Nasional), de la Corée (KIC), de la France (BPI et CDCI) du Sultanat d’Oman (SGRF) ainsi que l’Investment Corporation of Dubai (ICD) qui organisera cette année le sommet annuel du CROSAPF à Dubai.


Cette plénière de choix qui regroupe divers acteurs financiers s’est focalisée sur l’attractivité de l’investissement en Afrique en s’inscrivant dans la logique de la coopération Sud-Sud.


Ainsi, l’Afrique était au centre des discussions de cette journée et a vu la participation de plusieurs institutions africaines notamment les fonds souverains du Sénégal (Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques), du Gabon, (Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques), du Rwanda, (Agaciro Development Fund) ainsi que du Nigeria (Nigeria Sovereign Investment Authority).


L’accent a été également mis sur l’importance de l’investissement responsable et du développement durable qui de plus en plus suscite l’intérêt d’investisseurs institutionnels et les tendances mondiales de l’investissement ainsi que les opportunités et les défis de co-investissement.


Cet évènement a également vu la participation des principaux acteurs économiques marocains permettant ainsi leur mise en relation avec des investisseurs institutionnels internationaux.


Fondée en 2014, le CROSAPF est une plateforme dirigée par ses membres visant à faciliter le co-investissement et la collaboration entre les investisseurs institutionnels afin d’améliorer les productivités.


Les membres et les invités se réunissent deux fois par an pour discuter des possibilités de co-investissement, la coopération, les stratégies et les meilleures pratiques d’investissement.


Le Sommet annuel rassemble des investisseurs, des chefs d’entreprises et des cadres supérieurs du gouvernement des pays membres pour discuter des intérêts actuels des investisseurs, les plates-formes de collaboration, d’investissement dans les marchés émergents, l’investissement durable, et les meilleures pratiques d’investissement direct.