Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.04.2017 à 17 H 01 • Mis à jour le 19.04.2017 à 17 H 01
Par et
Reportage

SIAM 2017 : Professionnels et agriculteurs à la recherche du conseil agricole

Le programme « Hlib Bladi » de Centrale Danone a pour but d’accompagner d’ici 2020 quelque 10 000 petits éleveurs issus de trois bassins laitiers importants du pays : Chaouia, Doukkala et Gharb
Outre les centres d’appels, les sites Internet, les programmes spécialisés sur les médias de masse mis en place par le Département de l’Agriculture, et qui sont destinés à un public plutôt averti, le conseil direct prend la relève au Salon

Au Salon international de l’Agriculture du Maroc (SIAM2017) qui a ouvert ses portes ce mercredi aux professionnels, tout le monde ou presque est à la recherche d’opportunités d’affaires, mais aussi et surtout d’un conseil agricole de la part de spécialistes du secteur dans l’objectif de booster la productivité et réaliser les meilleurs chiffres d’affaires possibles.


Outre les centres d’appels, les sites Internet, les programmes spécialisés sur les médias de masse mis en place par le Département de l’Agriculture, et qui sont destinés à un public plutôt averti, le conseil direct prend la relève au Salon. En effet, partout où l’on va, des agriculteurs par groupes ou individuellement suivent des explications des cadres du ministère de l’Agriculture.


« Rien ne vaut un conseil et un contact directs de la part des spécialistes. Ici au Salon, on a cette opportunité d’être conseillé par des spécialistes qui nous montrent le chemin à suivre pour développer notre agriculture mais aussi pour nous inciter à éviter de refaire certaines mauvaises habitudes », a lancé Moha H, un habitué du Salon.


« Je suis venu cette fois-ci avec des fellahs amis pour voir les nouveaux produits du Salon mais surtout pour avoir un nouveau conseil, une nouvelle technique qui nous permettra de développer notre agriculture et améliorer notre rendement », a confié à la MAP cet agriculteur de Khénifra.


Conseils et vulgarisation au coeur des échanges

Il est admis dans ce cadre que les défis relevés par l’agriculture doivent beaucoup aux rôles importants des services de conseil et de vulgarisation agricoles qui ont fait le lien entre la recherche agricole, les agriculteurs et les communautés rurales pour assurer la diffusion des connaissances, des informations et des technologies.


Samir. A, un jeune agriculteur voulant perfectionner sa productivité, a indiqué, quant à lui, être venu au SIAM pour s’approcher surtout des grands professionnels en vue de s’inspirer de leurs expériences et bénéficier au mieux des conseils prodigués pour booster et améliorer la qualité du rendement de son exploitation d’arbres fruitiers près de Ben Slimane.


« Je projette, dans un proche avenir, exporter mes fruits qui sont de très bonne qualité et c’est pour cette raison que je viens pour la 3è fois au Salon pour approcher les professionnels, être au fait des nouveautés dans le domaine agricole et de m’inspirer des expériences des agriculteurs qui ont déjà leur place sur le marché international », a déclaré à la MAP ce jeune de 27 ans.


Un stand de fruits et légumes au SIAM 2017 de Méknès. AIC PRESS


Pour Samir, le conseil agricole revêt ainsi une importance stratégique pour les agriculteurs, étant un moteur essentiel de changement, de structuration des productions et des adaptations des pratiques en vue de répondre au mieux aux différentes attentes de la société et des évolutions contextuelles.


Les efforts consentis ont permis à de nombreux pays d’améliorer leur production agricole ainsi que leur sécurité alimentaire. Il s’agissait alors de passer de l’agriculture traditionnelle, caractérisée par un faible volume d’échanges, à une agriculture fortement intégrée dans l’ensemble de l’économie, a soutenu Samir qui a dit suivre des études en agronomie.


En fait, la thématique choisie cette année pour le SIAM, à savoir Agrobusiness et chaînes de valeur agricole durables, s’inscrit dans cette lignée et dans cet objectif qui met en relief la nécessité des synergies entre les différents acteurs du secteur agricole marocain, aujourd’hui confrontés à une économie agricole mondiale en pleine mutation.


Le choix du thème, selon ses initiateurs, émane du besoin de répondre à l’impératif mondial de concilier économie, sécurité alimentaire et durabilité des systèmes agricoles, surtout que le modèle de développement basé sur l’agriculture familiale est en train d’évoluer au profit de la promotion de l’agrobusiness et de l’intégration de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeurs agroalimentaire, selon une démarche inclusive permettant l’accès aux marchés des petits exploitants.


Enclos à bovins au SIAM 2017 de Méknès. AIC PRESS


Le salon, érigé sur une superficie de 172 000 m2, dont 90 000 m2 couverte d’exposition, devra attirer cette année plus d’un million de visiteurs. Chaque année, ils sont nombreux à être séduits par les atouts de ce salon.


L’édition 2017 bat un nouveau record avec 1 230 exposants en provenance de 66 pays. Un plébiscite qui fait de cet événement un carrefour d’affaires international, positionnant le Maroc comme l’une des destinations phare de l’agriculture et de l’agroalimentaire continental et international.


Le SIAM est aussi un événement festif et populaire qui a conquis les Marocains ravis de découvrir toutes les facettes de l’agriculture marocaine et internationale.


Pendant 6 jours, le salon offre un accès unique à la ruralité et aux produits du terroir du Maroc et des 66 pays présents sur place dont il valorise les produits et les traditions à travers des espaces dégustation. Les concours d’animaux de la ferme organisés chaque année suscitent également une forte affluence du public et en particulier de la jeunesse.


Une vitrine de l’agriculture marocaine

Pour cette année, le SIAM a choisi l’Italie comme invité d’honneur. Troisième pays agricole de l’Union Européenne (UE) et champion mondial de l’agriculture biologique, l’Italie est aujourd’hui un pays des leaders mondiaux de l’agriculture bio avec le plus fort taux d’exploitations agricoles biologiques en Europe.


Lancé au printemps 2006, le SIAM s’est positionné au fil des années comme la vitrine du secteur agricole et de ses avancées tout en étant une extraordinaire plateforme de rencontres et d’affaires pour les opérateurs du monde entier.


Cette manifestation, qui en est à sa 12ème édition, est jalonnée de records relatifs à plusieurs aspects, notamment le nombre de visiteurs, d’exposants, de pays participants, de conférences thématiques, ainsi que d’acteurs de la société civile.


Par Abdelouahed Labrim