Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.04.2017 à 02 H 11 • Mis à jour le 20.04.2017 à 02 H 11
Par et
Gouvernement

El Otmani : une diplomatie de souveraineté et identitaire dictée par la « vision stratégique » du roi

19 avril 2017, Rabat. Saadeddine El Otmani dirigeant la réunion du Conseil de gouvernement. MAP 19 avril 2017, Rabat. Saadeddine El Otmani dirigeant la réunion du Conseil de gouvernement. MAP
« Le gouvernement s’engage à renforcer le rayonnement international du Maroc au service des causes justes du Royaume à travers le monde, en application de la vision stratégique de Sa Majesté le Roi », a affirmé le chef du gouvernement, Saadeddine El Otmani

« L’action du gouvernement dans le domaine diplomatique s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, concernant le positionnement du Maroc et ses intérêts suprêmes ainsi que ses partenariats sur le plan régional, continental et international », a indiqué El Otmani lors de la présentation, mercredi à Rabat, du programme du gouvernement, lors d’une séance plénière commune des deux Chambres du Parlement.


« Le gouvernement œuvrera au renforcement de l’effort diplomatique pour la défense de la question nationale, pour faire face aux ennemis de l’unité nationale et territoriale et clore définitivement le conflit artificiel autour des provinces du Sud », a souligné El Otmani ajoutant que l’action du gouvernement portera aussi sur « la mobilisation des moyens diplomatiques pour renforcer le rayonnement du Maroc à l’international et son positionnement en tant qu’acteur régional sur le plan arabe, islamique, africain et méditerranéen, l’immunisation de ses intérêts stratégiques, l’élargissement du cercle de ses alliés et la diversification de ses partenaires économiques à travers le monde ».


Afrique, « causes de la Oumma » et Palestine

Le gouvernement va également œuvrer pour que « le Maroc continu à remplir son rôle responsable dans la région étant donné qu’il constitue un facteur de sécurité, de stabilité et d’équilibre et une source de rayonnement dans la région arabo-islamique et en Afrique, à la faveur de son modèle politique, de gestion du champs religieux et de défense des causes de la Oumma, l’indépendance de l’Afrique et son droit à construire son propre modèle de développement », a-t-il dit soulignant que le gouvernement agira de même en vue de renforcer les capacités d’un accompagnement diplomatique et extérieur en vue « de faire face aux différentes problématiques transfrontalières telles les questions des réfugiés et de la migration, le trafic de drogue et d’armes, les réseaux de la traite humaine, les groupes armés, les mouvements menaçant la paix régionale et internationale, les questions de l’environnement, et la contribution à la restructuration des organisations régionales et internationales ».


S’agissant de la question palestinienne, El Otmani a indiqué que « la place de cette question sera renforcée dans la politique étrangère du Maroc, ajoutant que le gouvernement, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du comité Al-Qods, poursuivra son adhésion aux efforts internationaux en vue de parvenir à une solution juste, globale et permanente de la question palestinienne, à même de garantir l’édification d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods Asharif pour capitale et d’accompagner les efforts inlassables du Souverain pour soutenir les Maqdessis et préserver l’identité d’Al-Qods Asharif et son cachet spirituel, civilisationnel et démographique ».


Marocains du Monde et enfants mineurs non accompagnés

Concernant les Marocains du monde, le chef du gouvernement a passé en revue une série de mesures, au service de cette diaspora, destinées « à défendre leurs droits et protéger leur identité culturelle et religieuse, notamment la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles visant l’implication des Marocains du Monde dans les institutions nationales, l’accélération de la promulgation de la Loi constituant le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, le parachèvement du chantier de la réforme consulaire et du processus de modernisation et d’amélioration des services consulaires et sociaux au profit des membres de la communauté marocaine à l’étranger selon un plan d’action approprié tout en accordant un intérêt à la préservation de l’identité nationale des générations montantes ».


Le chef du gouvernement a affirmé que « la protection des mineurs d’âge marocains non accompagnés bénéficiera d’un intérêt accru du fait qu’ils constituent une catégorie exposée à l’exploitation des bandes de la traite des êtres humains ou des groupes de prosélytisme ou extrémistes », ajoutant que le gouvernement s’attellera également « à améliorer et mettre en œuvre les conventions de sécurité sociale et de la main d’œuvre conclues actuellement avec 14 pays et les élargir pour englober d’autres pays ».