Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.04.2017 à 13 H 23 • Mis à jour le 20.04.2017 à 15 H 38
Par et
Education

Le Conseil supérieur de l’Education rend son rapport sur les valeurs à inculquer aux jeunes

19 avril 2017, Rabat. Le CSEFRS présente son rapport sur “l’éducation aux valeurs dans le système éducatif”. AIC PRESS
L’objectif de ce rapport est de présenter des recommandations visant à renforcer le rôle des établissements d’éducation, de formation et de recherche scientifique dans l’ancrage, parmi les jeunes, du civisme et des valeurs, notamment celles définies dans la Constitution.

L’éducation aux valeurs est tributaire de la consécration d’un système de valeurs en harmonie avec les choix fondamentaux du Royaume, les dispositions constitutionnelles et l’équilibre entre les droits et les obligations, indique un rapport du Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique (CSEFRS).


L’éducation aux valeurs demeure également une responsabilité partagée entre l’école, la famille, les médias et l’ensemble des institutions œuvrant dans ce domaine, affirmé ce rapport sur L’éducation aux valeurs dans le système éducatif, présenté mercredi 19 avril à Rabat.


L’objectif de ce rapport est de présenter des recommandations visant à renforcer le rôle des établissements d’éducation, de formation et de recherche scientifique dans l’ancrage, parmi les jeunes, du civisme et des valeurs, notamment celles définies dans la Constitution.


Intégrer les jeunes à “la société de la citoyenneté” 

Pour répondre à cet objectif, les curricula, les programmes, les formations, les outils pédagogiques et numériques, les acteurs pédagogiques et l’environnement de l’établissement devront être mis à profit pour favoriser « l’intégration de ces nouvelles générations au sein de la société de la citoyenneté, de la démocratie, de la justice, de la tolérance, des droits et des devoirs ».



Ce rapport, élaboré conformément aux missions dévolues au Conseil, en vertu desquelles l’institution peut “effectuer des études et des recherches, à son initiative, ou à la demande du gouvernement, sur toute question concernant l’éducation, la formation et la recherche scientifique” , s’inscrit dans le cadre de l’examen approfondi des questions soulevées par la vision stratégique de la réforme 2015-2030, dont l’éducation aux valeurs fait partie.


Selon le rapport, l’évaluation de la situation de l’éducation dévoile plusieurs problématiques qui entravent le fonctionnement de l’école marocaine et son rôle dans l’éducation aux valeurs, notamment la multiplicité des programmes d’éducation aux valeurs, le déphasage entre les objectifs des programmes scolaires et la réalité des pratiques, ainsi que l’inefficacité des méthodes adoptées dans la réalisation des objectifs escomptés.


Parmi les difficultés, figurent également l’incohérence entre les discours et les pratiques et l’exacerbation de la violence au sein de l’école et des pratiques portant atteinte aux valeurs, outre l’absence quasi-totale de l’évaluation régulière des programmes d’éducation aux valeurs, ce qui affaiblit les réformes.


Face à cette situation, le Conseil a appelé à la mise en place d’un programme national et régional au niveau de tous les établissements d’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, à la révision des programmes et à l’élaboration d’une charte pédagogique contractuelle nationale de l’éducation aux valeurs dans ses différentes dimensions, dans le cadre d’une approche participative, et d’un cadre référentiel de la chaîne des valeurs scolaire.


Il s’agit également de la consolidation de l’évaluation régulière, la mise en place de ressources humaines et financières et des moyens législatifs pour la mise en œuvre des recommandations de ce rapport.