Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.06.2017 à 13 H 28 • Mis à jour le 05.06.2017 à 13 H 29
Par
Justice

Le directeur de l’ANAM mis en cause dans une sombre affaire de corruption

Jilali Hazim, DG de l’ANAM. AIC PRESS
Le directeur général de l'ANAM et un ancien animateur de la première chaîne de télévision nationale ont été mis en détention pour leur implication présumée dans une affaire de corruption

Un scandale secoue l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) depuis le début du week-end passé. Le directeur général de l’établissement public, Jilali Hazim ainsi que Mustapha Labied, un ancien journaliste à la première chaîne de la télévision nationale connu pour avoir animé durant de longues années l’émission Biladi sur Al Oula, ont été mis en détention à la prison civile de Salé sur ordre d’un juge d’instruction de la Cour d’appel de Rabat, « pour leur implication présumée dans une affaire de corruption », rapporte la MAP d’après une source judiciaire.


La brigade nationale de la police judiciaire avait auparavant déféré les mis en cause devant le procureur général du roi, selon la même source.


Selon Al Yaoum24, les deux hommes sont poursuivis pour « extorsion et corruption dans le cadre de la passation d’un marché à une société prestataire ». La présumée victime, une femme d’affaires dont l’identité n’a pas été révélée avait contacté la police judiciaire pour dénoncer et porter plainte contre le patron de l’ANAM.


Les agents enquêteurs ont alors tendu une sourcière à Hazim et Labied, son intermédiaire présumé converti dans la production audiovisuelle. La plaignante a été mise à contribution pour attester d’un flagrant délit de corruption, se présentant un chèque d’environ 400 000 dirhams à la main, avancent des sources médiatiques.

Concepteur et cheville ouvrière du RAMED et de l’AMO

Ingénieur statisticien, économiste de formation et diplômé en santé publique, Hazim Jilali avait été nommé directeur général de l’ANAM en octobre 2013 en remplacement de Chakib Tazi. Il était aussi directeur de la planification et des ressources financières au ministère de la Santé, selon son CV détaillé par Yabiladi.


Il avait été jusqu’ici abondamment cité dans la presse pour avoir été la cheville ouvrière du régime d’assistance médicale (RAMED) et de l’Assurance maladie obligatoire (AMO), ayant été à l’origine des études actuarielles et juridiques de ces deux importants chantiers sociaux.


Hazim a été un temps encarté au PAM avant de rejoindre les rangs de l’USFP. Il est membre du Conseil de la région Béni-Mellal Khénifra et a été décoré par le roi Mohammed VI d’un Wissam du Trône de l’ordre de Chevalier en juillet 2012.