Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.09.2017 à 00 H 46 • Mis à jour le 13.09.2017 à 00 H 46
Par et
Résultats semestriels

Groupe BCP: nette appréciation de la profitabilité en dépit d’un PNB stable

12-09-2017 BCP. Conférence Résultats Semestriels au 30 juin 2017. Mohamed Benchaâboun, président de la BCP. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK
Au 30 juin dernier, le Produit Net Bancaire (PNB) consolidé s’établit ainsi à 8,2 milliards de dirhams en quasi- stabilité par rapport à l'exercice précédent, mais toutefois soutenu par une croissance significative de près de 13 % du PNB des filiales spécialisées et internationales, a expliqué le PDG du groupe, Mohamed Benchaaboun

Le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a annoncé, mardi à Casablanca, avoir consolidé ses performances économiques et affiché une nette appréciation de sa profitabilité au terme du premier semestre 2017.


Les détails de ce « résultat positif » obtenu par la Banque au cours du premier semestre de l’année en cours ont été exposés lors d’une réunion animée par Mohamed Benchaâboun, Président-directeur général du Groupe, à laquelle ont pris part notamment de hauts responsables du Groupe ainsi que des acteurs du monde économique et de la finance.


Au 30 juin dernier, le Produit Net Bancaire (PNB) consolidé s’établit ainsi à 8,2 milliards de dirhams, réalisant une maigre hausse d’à peine 1 % par rapport à l’exercice précédent due au recul de la marge d’intérêt attribuée au recours massif au marché financier. Le PNB est cependant soutenu par une croissance significative de près de 13 % du PNB des filiales spécialisées et internationales, a expliqué Benchaâboun.


Mohamed Benchaâboun entouré de son comité de direction. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK


Le résultat Net part du Groupe s’apprécie, pour sa part, de plus de 9,3 % à 1,5 milliard de dirhams, tandis que le résultat net consolidé croît de 3,1 % pour s’établir à 1,8 milliard de dirhams, a-t-il souligné, ajoutant que le résultat net social de la BCP affiche, quant à lui, une progression significative de 13,8 %, malgré un important effort de provisionnement.


« Ces performances confortent les choix stratégiques et le dynamisme du Groupe ainsi que la robustesse de ses fondamentaux », a-t-il fait estimé.


Evoquant les activités du Groupe au Maroc, Benchaâboun a déclaré à la presse que la banque « réaffirme sa position de leader » et renforce son portefeuille clients avec plus de 200 000 nouvelles relations au titre du premier semestre 2017.


« Cet effort de recrutement continu permet à la Banque populaire d’asseoir son positionnement de premier collecteur de l’épargne nationale, avec plus de plus de 231 milliards de dirhams de ressources à fin juin 2017 », a-t-il poursuivi, observant que grâce à une collecte ciblée, visant notamment les particuliers locaux et les Marocains du monde dont les dépôts augmentent respectivement de 8 % et 6 % sur une année glissante, la banque améliore sensiblement la structure de ses ressources et optimise son coût de collecte. Sa marge d’intérêt clientèle au Maroc ressort ainsi en nette amélioration (+3,5 %) .


Source : BCP


Poursuivant sa stratégie de valorisation du premier réseau de distribution national, la banque accroît son niveau de contribution au financement de l’économie et augmente son encours de crédit de plus de 3,3 %, améliorant en particulier sa part de marché pour les crédits aux entreprises de 28 points de base, a-t-il dit.


Selon Benchaaboun, la BCP confirme également la tendance haussière de ses marges sur commissions sur l’ensemble des segments de clients et enregistre une appréciation de cet indicateur de 10,5 % par rapport à juin 2016.


Source : BCP


Abordant les activités à l’international de la BCP, le Président du Groupe relève que les filiales au Maroc, qu’elles soient liées aux activités de la banque de détail ou de la banque de financement et d’investissement, réalisent une croissance soutenue. « Elles enregistrent globalement une croissance à deux chiffres de leur PNB (+17 %) et contribuent à hauteur de 18 % du PNB du Groupe », a-t-il expliqué.


Mohamed Benchaâboun répondant aux questions de la presse. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK


Après avoir rappelé que les Banques Atlantique enregistrent, quant à elles, une croissance significative de leur PNB qui s’apprécie de 10 % au titre du premier semestre 2017, Benchaaboun a fait remarquer que le Groupe réaffirme son engagement pour l’inclusion financière en Afrique subsaharienne et poursuit un plan d’extension de la filiale dédiée Atlantic Microfinance For Africa (Amifa).


« Depuis le début de l’année nous avons concrétisé deux opérations en Afrique. Nous avons, d’une part, procédé à l’acquisition de BIA au Niger, ce qui fait de notre groupe le premier groupe présent dans ce pays et poursuivi, d’autre part, notre extension pour ce qui concerne la micro-finance puisque nous avons ouvert au mois de juillet dernier notre réseau de distribution de la micro-finance en Guinée Conakry après la Côte d’Ivoire et Mali  », a-t-il fait savoir ajoutant que le Groupe attend à présent « l’autorisation des autres pays où il a déposé des agréments ».