Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.02.2018 à 12 H 54 • Mis à jour le 21.02.2018 à 12 H 58
Par et
Résultats annuels

Important profit warning d’IB Maroc suite à un litige commercial

Siège de la société IB Maroc. FACEBOOK
Le spécialiste des services informatiques a connu une année extrêmement difficile en raison de la perte d’un client historique représentant 35% du chiffre d’affaires, étant précisé, que la perte de ce client provient d’une défaillance d'un sous-traitant lors du déploiement d’un projet de Cloud Public. Une action en justice est menée devant le Tribunal de Londres

Le chiffre d’affaires d’IB Maroc en 2017, « une année extrêmement difficile » pour le spécialiste dans les matériels, logiciels et services informatiques, devrait s’établir à 52 millions de dirhams (MDH) et générer une « perte importante », a annoncé, mercredi, la société cotée en bourse.


« IB Maroc a connu une année extrêmement difficile en raison de la perte d’un client historique représentant 35 % du chiffre d’affaires, étant précisé, que la perte de ce client provient d’une défaillance de notre sous-traitant lors du déploiement d’un projet de Cloud Public », souligne la société dans un avertissement sur le chiffre d’affaires et résultats 2017.


« Leur échec a provoqué la résiliation du marché par le client et IB Maroc a été sanctionné par celui-ci en étant radié de la liste de ses fournisseurs consultés », relève la société, notant qu’une action en justice en réparation du dommage subi a été intentée contre ce sous-traitant devant le Tribunal de Londres.


A la suite de ce sinistre commercial, IB Maroc a réagi en diminuant son seuil de rentabilité au travers des réductions de charges de structure mais surtout en réduisant la masse salariale de 30 % de ses effectifs, précise la même source, ajoutant que ces mesures ont entrainé des charges supplémentaires immédiates et en particulier des coûts de licenciement.


Par ailleurs et compte tenu de son endettement, IB Maroc indique qu’elle a fait appel à la mise en place d’un Fonds de soutien de 40 MDH financés conjointement par une banque et la Caisse Centrale de Garantie. La demande est acceptée mais vu les délais juridico-administratifs, les fonds ne sont pas encore débloqués à ce jour.


A ce Fonds de soutien, il sera adjoint un apport en numéraires de l’actionnaire principal à hauteur de 10 MDH, poursuit IB Maroc dans son alerte sur les résultats publiée sur le site web de la Bourse de Casablanca, rappelant que ce Fonds est destiné à apurer les dettes fournisseurs, sociales et fiscales.


Le retard apporté au déblocage des fonds a fortement entravé l’activité d’IB Maroc et le chiffre d’affaires de l’année 2017 en est le reflet puisqu’il va s’établir à 52 MDH et générer une perte importante, a fait remarquer la société.


Bien entendu le chiffre d’affaires réalisé en 2017 ne peut être représentatif de l’activité normale et habituelle de la société et en 2018, après la restructuration financière réalisée, le chiffre d’affaires doit revenir à un niveau bien supérieur à 2017 étant précisé qu’à ce jour l’en-cours de commande s’élève déjà à 33 MDH, a noté IB Maroc.


Cette dernière indique aussi qu’une nouvelle organisation vient d’être mise en place avec une équipe exclusivement dédiée au développement du chiffre d’affaires de l’entreprise et au service à la clientèle.