Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.06.2018 à 16 H 36 • Mis à jour le 14.06.2018 à 16 H 37
Par et
Football

Le Maroc candidat au Mondial 2030 avec l’appui du Qatar

Mohammed VI en compagnie de Cheikh Tamim et de Nasser Bourita. DR
Le roi Mohammed VI a donné ses instructions pour que le Maroc dépose une sixième fois sa candidature à l’organisation de la Coupe du Monde de football pour son édition de 2030. Lors d’un entretien téléphonique avec Cheikh Tamim, émir du Qatar, ce dernier lui a fait part de son plein soutien dans cette nouvelle aventure

« Sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, le Royaume du Maroc présentera officiellement auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) sa candidature pour l’organisation de la Coupe du Monde 2030 », a annoncé, ce jeudi, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami.


Mohammed VI a eu par ailleurs entretien téléphonique hier soir avec Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, émir de Qatar, indique un communiqué du Cabinet Royal . Le Qatar a fait partie des pays qui ont voté aujourd’hui en faveur de la candidature marocaine lors du vote de désignation du pays organisateur du mondial 2026 qui s’est tenu ce jour à Moscou , précise le communiqué . Au cours de cet entretien téléphonique Cheikh Tamim a informé le Souverain du plein soutien du Qatar au Maroc dans le cas où le royaume présente sa candidature à l’organisation du Mondial 2030, note la même source. Un pied-de-nez à l’attitude de l’Arabie saoudite qui non seulement a voté contre le Maroc, mais a milité en coulisses pour rallier à la cause américaines nombre de fédérations arabes et asiatiques.


Des prétendants comptent déjà faire face à cette candidature inattendue du Maroc. Le trio sud-américain Argentine- Uruguay-Paraguay (l’Uruguay avait organisé la premier tournoi en 1930) et très probablement la Grande Bretagne… 


Lire aussi : Mondial 2026 : l’influence du Maroc révélée au grand jour


Le gouvernement s’engage à réaliser l’ensemble des projets qui ont été programmés dans le cadre du dossier de candidature de 2026, a souligné Talbi Alami dans une déclaration à la MAP, ajoutant que la FIFA a reconnu la capacité du Maroc d’organiser une compétition internationale de cette envergure.


Le Maroc a mené une campagne transparente dans le cadre de la promotion de son dossier pour abriter le Mondial 2026, a-t-il rappelé, déplorant certaines pratiques bien loin de la déontologie de la FIFA ayant entaché l’opération de désignation du pays hôte de la Coupe du monde 2026.


L’organisation de la Coupe du monde 2026 de football a été attribuée, mercredi à Moscou, à la candidature du trio Etats-Unis-Canada-Mexique.


United 2026 s’est imposé en vote final, lors du 68è Congrès de la FIFA, par 134 voix, devant Maroc 2026, qui a été soutenu par 65 Fédérations.


Sur ces 65 pays, il y a 14 pays arabes, qui sont l’Algérie, les Comores, Djibouti, Egypte, Libye, Mauritanie, Oman, Palestine, Qatar, Somalie, Soudan, Syrie, Tunisie et Yémen.


Par contre, sept pays arabes ont choisi le dossier nord-américain. Il s’agit du Bahreïn, de la Jordanie, du Koweït, du Liban, de l’Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis et de l’Irak.


Sur le continent africain, quelque 32 pays ont soutenu la candidature du Maroc, qui est également celle de l’Afrique, à savoir l’Angola, le Burkina Faso, Burundi, Cameroun, République Centrafrique, Congo, Congo DR, Côte d’Ivoire, Érythrée, Ethiopie, Gabon, Gambie, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Kenya, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sao Tome-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo et Zambie.