Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.12.2018 à 08 H 28 • Mis à jour le 21.12.2018 à 08 H 28
Par
Persona non grata

L’opposant mauritanien Ould Bouamatou interdit de séjour au Maroc

Mohamed Ould Bouamatou, homme d’affaires mauritanien. En délicatesse avec le pouvoir de Nouakchott, il avait trouvé refuge au Maroc en 2010, avant de rallier la Belgique. LE DESK
Le milliardaire et opposant mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, a fait circuler des images de prétendus passeports marocains, supposés appartenir à l’homme fort de Nouakchott, Mohamed Ould Abdelaziz et un membre de sa famille. Ce qu’a nié Rabat, qui lui a interdit l’accès au territoire marocain. Il y a quelques années, celui-ci jouissait des protections de la DGED…

Le Maroc s’inscrit en faux contre la mise en circulation par un ressortissant mauritanien d’images de prétendus passeports marocains supposés appartenir notamment au Président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, a affirmé, jeudi soir, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI).


Les autorités marocaines ont pris connaissance de la mise en circulation sur les réseaux sociaux, par le ressortissant mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, d’images de prétendus passeports marocains, supposés appartenir au Président mauritanien et un membre de sa famille, indique le ministère dans un communiqué.


« Le Royaume du Maroc s’inscrit en faux contre cette aberration grossière », souligne la même source, ajoutant que les investigations préliminaires ont permis, en effet, de relever que ces prétendus passeports sont inexistants au niveau de la base de données des services marocains compétents.


Conformément à sa démarche légaliste, le Royaume du Maroc mènera jusqu’au bout l’enquête judiciaire diligentée concernant cet acte insidieux, fait observer le MAECI, assurant que Ould Bouamatou, impliqué dans cette affaire, sera interdit d’accès au territoire marocain, sans préjudice des poursuites pénales qui pourraient être engagées à son encontre.


« Le Royaume du Maroc, attaché aux liens historiques forts entre les deux peuples et aux relations fraternelles et de bon voisinage entre les deux pays frères, ne permettra en aucune manière que son territoire soit exploité afin de porter atteinte à la stabilité de la Mauritanie ou de s’attaquer à ses institutions suprêmes », conclut le communiqué.


Mohamed Ould Bouamatou, milliardaire et opposant mauritanien, exilé un temps au Maroc, avait perdu la bienveillance du royaume à son égard depuis qu’un réchauffement était devenu perceptible entre Rabat et Nouakchott, comme l’expliquait Le Desk en janvier 2015.


Lire à ce propos : Le milliardaire et opposant mauritanien Ould Bouamatou lâché par la DGED