Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.06.2019 à 21 H 58 • Mis à jour le 15.06.2019 à 22 H 08
Par
Diplomatie

Sahara: Le Salvador retire sa reconnaissance de la “RASD”

Nasser Bourita et le président salvadorien Nayeb Bukele. MAECI
Le Salvador a décidé de retirer sa reconnaissance de la RASD, de rompre toute relation avec le Front Polisario et de soutenir l'intégrité territoriale du Maroc, a annoncé samedi le gouvernement salvadorien. Un communiqué conjoint signé par les chefs de la diplomatie des deux pays a scellé cette alliance. Cette décision sera notifiée à l’ONU et aux organisations régionales concernées

Le Salvador a décidé de retirer sa reconnaissance à la « RASD », et de soutenir le Maroc dans le dossier du Sahara Occidental, a annoncé, en substance, ce samedi le gouvernement salvadorien.


« À partir de ce jour, El Salvador rompt ses relations diplomatiques avec le Front Polisario et ne reconnaît plus la République arabe sahraouie démocratique », a tweeté le président salvadorien Nayib Bukele, ancien maire de San Salvador, investi à la tête de cet Etat d’Amérique centrale après sa victoire début juin aux élections qui ont vu la fin du système bipartite en place depuis la fin de la guerre civile en 1992.



« C’est la bonne décision pour le Salvador. Nous cessons de reconnaître un pays qui n’existe pas, nous renforçons nos liens avec le Royaume du Maroc et nous ouvrons les portes du monde arabe », a-t-il ajouté.


Cette annonce intervient au moment où le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita était en visite au Salvador dans le cadre d’une tournée régionale. Rabat et San Salvador ont scellé cette nouvelle alliance à travers un communiqué commun.


« Le Gouvernement du Salvador informe le Gouvernement du Royaume du Maroc de sa décision de retirer sa reconnaissance de la RASD et de rompre tout contact avec cette entité », a annoncé le gouvernement salvadorien dans un communiqué conjoint signé par Bourita et son homologue salvadorienne Alexandra Hill Tinoco, en présence du président Bukele.


Bourita et son homologue salvadorienne Alexandra Hill Tinoco, MAECI


« Cette décision sera notifiée à l’Organisation des Nations Unies et aux Organisations régionales concernées », souligne le communiqué conjoint.


De même, « le Gouvernement du Salvador soutient l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et sa souveraineté nationale, ainsi que son initiative d’autonomie comme seule solution à ce différend régional », conclut le communiqué conjoint.



« Nous procédons de manière correcte. Nous avons signé un accord portant sur la coopération avec le Royaume du Maroc. Le gouvernement annonce la rupture des relations avec la RASD et un rapprochement avec le Maroc », a tweeté pour sa part son service de presse.


Le président salvadorien précise que cet accord comprend la coopération économique sur l’agriculture, le tourisme,  la santé, les énergies renouvelables, les questions migratoires, entre autres.