Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.01.2020 à 01 H 08 • Mis à jour le 15.01.2020 à 01 H 08
Par
Entreprises

CCG: l’activité globale en croissance de 23% en 2019

Hicham Zanati Serghini, patron de la CCG. DR
La croissance des engagements consentis par la Caisse centrale de garantie (CCG) en faveur des entreprises a ainsi poursuivi son trend haussier au titre de l’exercice 2019, pour atteindre plus de 14,6 MMDH, soit une hausse de 28% par rapport à l’exercice précédent

L’activité globale de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) a enregistré, en 2019, une nette croissance de 23 % par rapport à 2018, pour un montant global d’engagements s’élevant à 16,7 milliards de dirhams (MMDH), contre 13,6 MMDH à fin 2018.


L’intervention de la CCG, aussi bien en faveur des entreprises que des particuliers, a ainsi permis de mobiliser un volume de crédits de près de 30 MMDH, indique la CCG dans un communiqué sur ses résultats de l’activité au titre de l’exercice 2019.


L’activité en faveur des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) a enregistré le bond le plus remarquable, avec une hausse significative de 148 % par rapport à 2018, totalisant plus de 27.400 crédits octroyés, fait savoir la CCG, notant que ces réalisations sont dues notamment à la forte dynamique enregistrée par l’activité dédiée à la très petite entreprise (TPE), laquelle ayant profité à plus de 23.250 crédits, soit une hausse de 200 % par rapport à 2018.


La croissance des engagements consentis par la CCG en faveur des entreprises a ainsi poursuivi son trend haussier au titre de l’exercice 2019, pour atteindre plus de 14,6 MMDH, soit une hausse de 28 % par rapport à l’exercice précédent, permettant la mobilisation d’un volume de crédits de 26,4 MMDH souligne la même source, relevant que cet essor reflète la bonne performance de l’offre-produits mise en place par la CCG en janvier dernier, et ce afin de mieux répondre aux exigences du marché et des entreprises marocaines.


Sur la période, l’activité de crédit par signature en faveur des TPME (garantie), et qui constitue l’activité historique de la CCG, a progressé de 31 % par rapport à 2018, totalisant plus de 14,3 MMDH de garanties, pour un volume de crédits de 25,9 MMDH.


D’après le communiqué, cette forte accélération est due aux performances de Damane Express, un produit destiné à la garantie des crédits en faveur des TPE, et dont l’activité a totalisé un volume d’engagements de 2,6 MMDH, ce qui a permis de générer un investissement global de plus de 3,6 MMDH ainsi que de Damane Istitmar, destiné à la garantie des crédits d’investissement (crédits à moyen et long termes) en faveur des PME, dont les garanties octroyées ont couvert des crédits d’une enveloppe globale de 3,5 MMDH, permettant ainsi de générer 5,8 MMDH d’investissements. L’activité de ce produit a totalisé un volume d’engagements de 1,9 milliard de DH.


La CCG doit également cette forte accélération à la performance de Damane Atassyir, destiné au financement des besoins de fonctionnement des PME et qui a couvert un volume de crédits de 18,7 MMDH pour des engagements de 9,7 MMDH.


Pour sa part, l’activité de crédit par décaissement (cofinancement) en faveur des entreprises a enregistré, durant l’exercice 2019, un volume de crédits conjoints mobilisés de 838 millions de dirhams (MDH). La part de la CCG dans ces crédits s’est établie à 347 MDH. Cette activité a pour objectif d’appuyer les programmes d’investissement promus essentiellement par les entreprises industrielles et exportatrices ou celles opérant dans l’économie verte.


Au titre de cet exercice, l’activité de crédit (aussi bien par signature que par décaissement) a principalement profité aux secteurs du commerce-distribution (29 %), de l’industrie (24 %) et du BTP (22 %).


En termes de répartition de l’activité par établissement de crédit, trois banques de la place concentrent 72 % de l’activité, à savoir Attijariwafa Bank (26 %), BMCE Bank (25 %) et Groupe Banques Populaires (21 %).


En termes de répartition par nombre, Attijariwafa Bank s’accapare 61 % du portefeuille en faveur de la TPME, suivie du Groupe Banques Populaires avec 13 % des crédits et BMCE Bank avec 10 %.


En ce qui concerne les mécanismes d’intervention du “Fonds Innov Invest”  (FII), un dispositif de financement lancé fin 2017 et dédié aux startups et aux porteurs de projets innovants durant leurs phases initiales de développement, ils ont profité, en 2019, à 115 startups soit une hausse de 109 % par rapport à 2018, pour un montant total de financements accordés de 40 MDH. Les startups accompagnées opèrent principalement dans les secteurs des FinTech, GreenTech, MedTech et EdTech.


Au terme de l’exercice 2019, soit 2 ans après la mise en place du FII, le nombre total de startups financées a ainsi atteint 170, ce qui représente 57 % des objectifs assignés (300 startups) à ce Fonds sur 5 ans.


S’agissant de l’activité en faveur des particuliers, elle s’est pérennisée, durant l’exercice 2019, mobilisant une enveloppe de crédits de plus de 3,5 MMDH. Le volume des garanties accordées a ainsi atteint plus de 2 MMDH et a profité à près de 17.300 bénéficiaires.


La quasi-totalité de l’activité en faveur des particuliers a été réalisée par les mécanismes “Fogarim”  et “Fogaloge “du Fonds Damane Assakane, selon la CCG, notant que le produit “Fogarim”  a permis à 10.167 ménages d’accéder à la propriété de logement pour un montant de crédits de 1,68 MMDH, tandis que le produit “Fogaloge”  a profité à 5.847 ménages pour un volume de crédits de 1,71 MMDH.