Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.03.2020 à 17 H 17 • Mis à jour le 21.03.2020 à 17 H 20
Par
Face à la crise

Covid-19: Le plan d’aide d’OCP à l’Education et à la Santé

Au coeur de l’école de coding 1337 du groupe OCP. LOUIS WITTER / LE DESK
En sus du budget de 3 MMDH alloué au Fonds spécial anti-coronavirus, les équipes du groupe OCP sont sur le pont pour soutenir les actions d’urgence menées par les ministères de l’Education et de la Santé. Selon nos sources, deux « Task Force » ont été crées, une pour chacun des secteurs. En voici les premiers axes, dont certains sont déjà mis en route

Le groupe OCP, hormis les 3 milliards de dirhams promis au Fonds spécial de lutte contre le Covid-19, a mobilisé en interne, depuis le 19 mars, deux « task force » l’une pour venir en soutien au ministère de l’Education, l’autre au département de la Santé.


« Des réunions régulières se tiennent avec les ministères concernés », nous affirme une source proche des opérations.


Des actions (idées et initiatives afin d’atténuer les répercussions sanitaires, économiques ou sociales de la pandémie Covid-19) proposées par les collaborateurs du groupe « sont récoltées sur workplace et seront sélectionnées, puis lancées le plus rapidement possible », peut-on lire en substance dans une circulaire interne que Le Desk a pu consulter..


Le programme d’aide aux communautés riveraines (Act4Community) a été mis à contribution. « Plusieurs initiatives citoyennes de proximité ont été lancées dans les villes et villages avoisinant nos sites de production », explique le même document qui cite des campagnes de sensibilisation (terrain et digitales) menées par les entités médicales et les volontaires A4C formés par le staff médical du groupe, des formations au secourisme et aux premiers soins par les collaborateurs habilités, la mise à disposition au profit du personnel médical et paramédical de masques FFP2/FFP3, de bavettes chirurgicales, de gels désinfectants, de lunettes de protection, de gants jetables,  de chaussures, de combinaisons jetables, etc., des opérations de désinfection des espaces publics et des transports en commun, la réhabilitation d’hôpitaux et de dispensaires ou encore la distribution de denrées alimentaires.


OCP déploie aussi son programme Al Moutmir, notamment par la production et diffusion des visuels de sensibilisation par rapport au confinement et les précautions à prendre sur la page Facebook et le compte Instagram Al Moutmir, la diffusion des vidéos « conseils » sur Facebook et WhatsApp et la mise à disposition de la hotline Al Moutmir.


Selon nos sources, la « Task Force Education » est en cours d’élaboration d’un « Plan d’accompagnement du ministère d’Education nationale dans la mise en place du Dispositif pédagogique national pour la continuité de l’Enseignement à distance ».


Plusieurs actions ont déjà été lancées dans ce sens afin d’appuyer l’éducation à distance et mettre à contribution l’écosystème OCP (UM6P, LYDEX, 1337, YouCode, etc). Parmi elles, la production et la mise à disposition de cours et de contenus éducatifs sous forme de capsules, la mise à disposition de studios d’enregistrement équipés et d’outils collaboratifs, le partage d’expertise et de compétences des écoles de codage 1337 et YouCode pour accompagner l’optimisation des fonctionnalités du portail pédagogique TelmidTICE.


Enseignants, moyens techniques, production… 

Formulé en différents  axes, selon les priorités du moment, ce plan prévoit déjà le renforcement des capacités digitales et humaines du Département de l’Education par la mise à disposition de licences d’outils collaboratifs (Webex/Skype) pour environ 170 membres du management du ministère qui en bénéficieront, l’éventualité d’une hotline pour le portail éducatif TelmidTICE, dont les coûts seront pris en charge par OCP et l’appui d’une équipe d’assistance composée d’étudiants volontaires de Youcode et de 1337.


Le groupe OCP propose aussi d’aider (diagnostic, fourniture de moyens techniques, formation, tutoriels, ciblage des populations etc…) à la mise à niveau ou la mise en place de nouveaux outils collaboratifs pour le ministère et les AREF (Académie régionales de l’Education et de la Formation ), y compris une possible refonte de TelmidTICE


Autre piste de réflexion menée par cette « Task Force Education », la mobilisation des 400 enseignants référents de l’Institut de formation socio-éducative (IPSE) en sus de ceux de l’UM6P (Université Polytechnique Mohammed VI) pour la production des capsules vidéo sur les différents studios du groupe pour enregistrer des cours suivant les 26 niveaux pris en charge par les AREF et ce afin de soulager les enseignants du public. OCP envisage ainsi de proposer au ministère de lui déléguer la réalisation de 10 ou 20 % des enregistrements.


L’action du groupe pourrait s’étendre aussi à organiser la prise en charge contractuelle d’enseignants du ministère et des AREF (via des incentives) et d’organiser leur logistique (hébergement éventuel, transport, restauration, équipements) et leurs déplacements vers les studios d’enregistrement dont l’inventaire des équipements et leurs capacités techniques seront effectués pour répondre aux besoins (cartographie, location d’espaces supplémentaires éventuels, mise en conformité avec les normes SNRT (pour diffusion sur la chaine Arrabia).


La « Task Force Education » évalue à ce jour toute la chaine de process à formaliser avec le département de l’Education. Selon nos sources, les premiers enregistrements devaient débuter vendredi 20 mars avec les enseignants de l’AREF Casablanca-Settat, dans les studios du siège OCP. Les studios de Benguerir devaient être aussi opérationnels à la même date, en coordination avec l’AREF de Marrakech. A Khouribga, le e-learning avec l’AREF Beni-Mellal, notamment pour des contenus en mathématiques a d’ores et déjà débuté avec le concours de jeunes bénévoles du programme A4C.


D’autres axes sont aussi à l’étude : la mutualisation des ressources digitales existantes avec l’ouverture de la plateforme UM6P aux étudiants des classes prépas (CPGE), le développement d’un site web de mise en relation de citoyens volontaires pour donner des cours de soutien scolaire gratuits, la fourniture de matériel informatique et solutions de connectivité ou plus loin encore l’appui à l’enseignement supérieur.



SUIVEZ NOTRE LIVE SUR LA CRISE DU CORONAVIRUS AU MAROC ET DANS LE MONDE >                    >                    >                    >                     ICI