Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.07.2020 à 01 H 40 • Mis à jour le 31.07.2020 à 04 H 35
Par
Aïd al-Adha

Pagaille, vols et violences dans un marché de bétail à Hay Hassani, 20 interpellations

Crédit : MAP
20 personnes ont été interpellées suite à des faits de vols et de violences relevés au marché de bétail de Hay Hassani à Casablanca destiné à l'approvisionnement en moutons pour l'Aïd al-Adha. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent une ambiance apocalyptique ...

Des vidéos largement diffusées sur les réseaux sociaux ce 30 juillet montrent une véritable pagaille au marché de bétail de la région de Azmat, relevant de la préfecture de Hay Hassani à Casablanca. Le chaos installé, comme attesté par les images illustrant l’ambiance apocalyptique, plusieurs individus en ont profité pour procéder aux vols des moutons mis en vente.





D’après un communiqué publié par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), 20 personnes ont été arrêtées, dont huit mineurs, pour « leur implication présumée dans des actes de violence, de vol et de jets de pierres » dans ce marché de bétail. La DGSN ajoute que « la nature et les motifs de ces actes font l’objet de recherches et d’enquêtes », notant que « les interventions ont permis d’interpeller plusieurs individus impliqués dans ces actes criminels et de rétablir l’ordre dans le marché ».


« Les mis en cause ont été soumis à une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire », précise le communiqué. D’après la même source, aucune plainte pour vol en relation avec l’affaire n’a été déposée.



Les événements auraient, selon des sources concordantes, un lien avec la flambée des prix des moutons à la veille de la célébration de l’Aid al-Adha.


Pour rappel, 7 marchés de bétail destinés au sacrifice de Aïd al-Adha ont été fermés pour non-respect des mesures sanitaires requises. Les marchés en question, avait annoncé un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture, étaient situés dans les régions Rabat-Salé-Kenitra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Béni Mellal-Khenifra. Celui de Hay Hassani a été jugé conforme aux normes de sécurité…