Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.09.2020 à 18 H 32 • Mis à jour le 04.09.2020 à 18 H 32
Par
Diplomatie

Le Kosovo reconnaîtra Israël et ouvrira une ambassade à Jérusalem

Le Premier ministre du Kosovo Avdullah Hoti (assis) lors d’une réunion avec Donald Trump et le président serbe Aleksandar Vucic dans le Bureau ovale de la Maison Blanche le 4 septembre 2020 à Washington, DC. Anna Moneymaker-Pool / Getty Images / AFP
Donald Trump a organisé un sommet de la Maison Blanche entre les dirigeants de la Serbie et du Kosovo, où il a été annoncé que Belgrade déplacerait son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem et que Pristina reconnaîtrait Israël. Le Kosovo ouvrira ainsi une ambassade à Jérusalem, devenant ainsi le premier pays à majorité musulmane à le faire

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré vendredi que non seulement le Kosovo reconnaîtrait Israël, mais qu’il ouvrirait une ambassade à Jérusalem, devenant ainsi le premier pays à majorité musulmane à le faire.


Plus tôt vendredi, la Serbie a annoncé vendredi qu’elle déplacerait son ambassade à Jérusalem. Ces mesures interviennent dans le cadre de discussions négociées par les États-Unis pour normaliser les liens économiques entre Belgrade et Pristina.


Netanyahu a salué ces mesures et a déclaré qu’Israël établirait des relations diplomatiques avec le Kosovo.


Après deux jours de réunions avec des responsables de l’administration Trump, le président serbe Aleksandar Vucic et le Premier ministre du Kosovo Avdullah Hoti ont convenu de coopérer sur une série de fronts économiques pour attirer les investissements et créer des emplois. L’annonce de la Maison Blanche a offert au président américain Donald Trump une victoire diplomatique avant l’élection présidentielle de novembre et renforce les efforts de son administration pour améliorer la position internationale d’Israël.


Un communiqué du bureau de Netanyahu a déclaré que lors d’une réunion entre Trump et Hoti, le président a appelé Netanyahu et a félicité les deux dirigeants pour la décision d’établir des relations diplomatiques complètes.


Selon le communiqué, Hoti a également annoncé qu’il ouvrirait une ambassade à Jérusalem.


« Le Kosovo sera le premier pays à majorité musulmane à ouvrir une ambassade à Jérusalem. Comme je l’ai dit ces derniers jours, le cercle de la paix s’élargit et on s’attend à ce que davantage de nations le rejoignent », a déclaré Netanyahu.


La décision de la Serbie de déplacer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem est un clin d’œil à Israël et aux États-Unis. L’administration Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël à la fin de 2017 et y a transféré l’ambassade américaine en mai 2018.


L’administration a encouragé d’autres pays à faire de même, mais a été largement critiquée par les Palestiniens et beaucoup en Europe parce que le conflit israélo-palestinien n’est toujours pas résolu. Le Kosovo, pays à majorité musulmane, n’a jamais reconnu Israël auparavant et Israël n’a jamais reconnu le Kosovo.


Après l’annonce, Netanyahu a remercié Trump pour son rôle dans la poursuite de la promotion de la position diplomatique d’Israël.


« Je remercie mon ami le président Vucic de Serbie pour sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et de déplacer leur ambassade », a déclaré Netanyahu. « Je tiens également à remercier mon ami Donald Trump pour sa contribution à cette réalisation. »


Une déclaration du bureau de Netanyahu a salué la Serbie pour être la première nation européenne à accepter de déplacer son ambassade et a déclaré que les efforts continuaient à convaincre les autres nations européennes de le faire également.


Netanyahu a déclaré qu’à la suite des discussions tenues ces derniers jours entre le ministère des Affaires étrangères, le Conseil de sécurité nationale et d’autres, il a été décidé qu’Israël établirait des relations diplomatiques avec le Kosovo.


Le Parlement du Kosovo a déclaré son indépendance de la Serbie en 2008, neuf ans après que l’OTAN a mené une campagne militaire de 78 jours contre la Serbie pour mettre fin à une répression sanglante contre les Albanais de souche au Kosovo.


La plupart des pays occidentaux ont reconnu l’indépendance du Kosovo, mais la Serbie et ses alliés, la Russie et la Chine, ne l’ont pas fait. L’impasse actuelle et le refus de la Serbie de reconnaître le Kosovo ont empêché la stabilisation complète de la région des Balkans après les guerres sanglantes des années 90.