Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.10.2020 à 00 H 03 • Mis à jour le 27.10.2020 à 00 H 03
Par et
Covid-19

Ait Taleb souligne la détérioration de la situation épidémiologique au Maroc

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé. Création: MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK
La moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l'allègement des mesures de confinement jusqu'à ce jour, en passant à 1 363 cas par 24 heures. Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3%

« Malgré les acquis et résultats positifs obtenus, la situation épidémiologique liée à la Covid-19 a rapidement changé en raison du grand nombre de foyers de contamination », a souligné lundi à Rabat le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.


Au cours de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, il a indiqué que la prolongation de l’état d’urgence actuellement en vigueur s’explique par la forte augmentation du nombre quotidien de contaminations, dépassant largement ce qui a été enregistré durant les premières semaines et les premiers mois.


Il a, à cet égard, expliqué que le nombre moyen de contaminations quotidiennes enregistrées, pendant la période du confinement jusqu’au 11 juin, n’a pas dépassé 86 cas en 24 heures, alors que la moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l’allègement des mesures de confinement jusqu’à ce jour, en passant à 1.363 cas/24h.


En outre, le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5 % au début de la pandémie à 31,3 % aujourd’hui, a-t-il dit, notant que le manque d’engagement de certaines entreprises et citoyens en faveur des mesures de prévention préconisées a poussé le gouvernement à prolonger l’état d’urgence.


Le ministre a dans ce sens rappelé que les autorités sanitaires ont pris une série de mesures urgentes pour contenir les foyers de propagation du virus et élargir la prise en charge des patients, en mettant en place des comités centraux chargés du suivi de la situation épidémiologique dans les régions où le nombre de cas s’est sensiblement accru et en formant une commission d’experts pour y assurer le suivi de la situation épidémiologique, en plus de soutenir le personnel médical exerçant dans les zones touchées avec des équipes supplémentaires (civiles et militaires).


Le ministère de la Santé s’est récemment engagé, a-t-il poursuivi, à prendre des mesures urgentes de manière proactive en vue de généraliser un vaccin prometteur contre le coronavirus dans tout le Royaume et d’assurer un stock suffisant de vaccins « après des résultats encourageants obtenus à l’issue d’essais cliniques ».


A cet égard, Ait Taleb a rappelé qu’une réunion s’est tenue, le 8 octobre, avec les directeurs régionaux de la santé dans le but de les informer des détails de la campagne de vaccination à venir et d’en assurer une bonne préparation en fournissant les ressources et les moyens logistiques afin de la mener à bien « dès que le vaccin entre dans sa phase d’homologation et qu’il sera disponible au niveau mondial ».