S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.03.2022 à 17 H 36 • Mis à jour le 28.03.2022 à 05 H 40
Par
Diplomatie

Sommet du Neguev: Nasser Bourita atterrit en Israël

Crédit : Diplomatie israélienne
Avec l'arrivée de Nasser Bourita, le Sommet du Neguev organisé par Israël, considéré comme historique, peut enfin commencer. Détails sur la programmation à venir et les sujets chauds qui seront abordés par les six diplomates

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a été le dernier à arriver en Israël, ce dimanche en fin d'après-midi.


Contrairement à ses homologues de Bahreïn, des Émirats arabes unis et d'Égypte ayant choisi la base aérienne de Névatim, l'avion marocain a atterri dans un premier temps à l'aéroport de Bar Yehuda, situé vers la frontière jordanienne, avant de se rendre à la base aérienne comme pour les autres ministres. Antony Blinken, quant à lui, devant participer au même titre que les autres ministres, était arrivé la veille à l'aéroport Ben Gourion.


Comme l'a voulu l'équipe du ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, l'ambiance sera conviviale, bien loin des rencontres habituelles des milieux diplomatiques. Un cadre pour lequel on a choisi l'hôtel Isrotel Kedma, où résideront les six diplomates. Un sommet sous haute sécurité, Israël ayant décidé de relever l'alerte afin de parer à d'éventuels dangers, mobilisant par ailleurs son armée de l'air au sud du pays.


Dans le détail, l'évènement prendra la forme d'un dîner se tenant ce dimanche soir, tandis que la seconde journée sera dédiée à de multiples rencontres bilatérales, en plus de déclarations données à la presse.


Sans pour autant attendre le début du sommet du Neguev, Antony Blinken a d'ores et déjà commencé par organiser une série d'entretiens avec son homologue israélien tout d'abord, avant de rencontrer le président Issac Herzog et le ministre de la Défense Benny Gantz.


L'occasion pour Blinken de rassurer ses partenaires israéliens sur la volonté de Washington de contrer toute menace aérienne, malgré la signature imminente d'un accord avec Téhéran. « Les États-Unis continueront de tenir tête à l'Iran lorsqu'il nous menace ou lorsqu'il menace nos alliés et partenaires », a par ailleurs signifié le secrétaire d'État.


La question iranienne qui viendra s'ajouter à d'autres sujets brûlants, à l'instar de la guerre entre l'Ukraine et la Russie, mais aussi du dossier palestinien, Blinken prévoyant par ailleurs de se rendre en Cisjordanie.


Un évènement auquel le Maroc participera avec un Nasser Bourita qui pourra compter sur son tout nouveau meilleur ami, Israël, le soutenant dans les accords d'Abraham mais aussi dans sa position intransigeante à l'égard de Téhéran que Rabat accuse de financer et d'armer le Polisario.


Par ailleurs, comme le rapporte la presse israélienne ce 27 mars, citant des responsables à Tel Aviv, on discutera également de la mise en place d'un mécanisme régional de coopération en matière de sécurité face aux menaces aériennes, telles que les missiles, les drones et la piraterie. Le mécanisme prendra la forme d'une alliance, dont les fondements seront établis durant ce sommet, fait-on savoir.


Autant de dossiers sur lesquels la diplomatie marocaine cherchera à se positionner, comme nous l'expliquions ce samedi soir, ne manquant pas d'user des cartes à sa disposition pour placer ses pions à son avantage dans l'épineux dossier du Sahara occidental.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite