Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.04.2022 à 22 H 14 • Mis à jour le 07.04.2022 à 22 H 36
Par
Diplomatie

Les détails de la nouvelle feuille de route scellée entre le Maroc et l’Espagne

Afin d'acter la fin des tensions diplomatiques entre le Maroc et l'Espagne, les deux pays ont présenté ce jeudi une feuille de route, comportant 16 éléments, pouvant donner un nouvel élan aux relations bilatérales. Premier acte concret : le rétablissement immédiat et progressif des liaisons maritimes et la pleine normalisation ordonnée de la circulation des personnes

Placée comme étant au cœur de la fin des tensions entre Rabat et Madrid, « la nouvelle feuille de route » des relations diplomatiques entre les deux Royaume a été présentée ce jeudi, lors de la rencontre entre Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol, et le roi Mohammed VI.


Présentée à la presse comme étant « un moment historique » par Sanchez lui-même, l’occasion a été d’exposer cette feuille de route comprenant 16 éléments et abordant différents domaines et secteurs de coopération entre le Maroc et l’Espagne. On retient la mise en place d’un comité de suivi de l’application de la présente feuille de route.


  • 1- L’Espagne reconnaît l’importance de la question du Sahara pour le Maroc ainsi que les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations-Unies pour trouver une solution mutuellement acceptable.


  • 2- Les sujets d’intérêt commun sont traités dans un esprit de confiance, dans la concertation, loin des actes unilatéraux ou des faits accomplis.


  • 3- La pleine normalisation de la circulation des personnes et des marchandises sera rétablie de façon ordonnée, y compris des dispositifs appropriés de contrôle douanier et des personnes au niveau terrestre et maritime.


  • 4- Les liaisons maritimes de passagers entre les deux pays seront rétablies immédiatement et de façon graduelle jusqu’à l’ouverture de l’ensemble des fréquences.


  • 5- Les préparatifs pour l’opération Paso Del Estrecho / Marhaba seront entamés dans cette même perspective.


  • 6- Le groupe de travail sur la délimitation des espaces maritimes dans la façade atlantique sera réactivé, dans l’objectif de réaliser des avancées concrètes.


  • 7- Des discussions concernant la gestion des espaces aériens seront engagées.


  • 8- La coopération dans le domaine des migrations sera relancée et renforcée. Le groupe permanent hispano-marocain sur la migration se réunira prochainement.


  • 9- La coordination dans le cadre des présidences respectives du processus de Rabat pendant la période 2022-2023 sera menée de manière à mettre en exergue la coopération exemplaire entre les deux pays dans ce domaine, à la faveur d’une approche globale et équilibrée du phénomène migratoire.


  • 10- La coopération sectorielle sera réactivée dans tous les domaines d’intérêt commun : économique, commercial, énergétique, industriel et culturel, entre autres.


  • 11- La facilitation des échanges économiques et des liaisons entre les deux pays, fera l’objet d’une réunion prochainement.


  • 12- Le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur sera prioritaire dans cette nouvelle étape. Un groupe de travail spécifique sera établi à cet effet.


  • 13- La coopération culturelle sera renforcée. Dans ce cadre, un groupe de travail sectoriel dans le domaine de la culture et des sports sera établi. Un nouvel élan sera imprimé au Conseil d’administration de la Fondation des Trois Cultures.


  • 14- Les rapports d’activité des réunions et groupes de travail établis ou réactivés seront présentés à la réunion de haut niveau (RHN).


  • 15- Les deux pays entameront des échanges sur la mise à jour du traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération, de 1991, sur la base des principes, des paramètres et des priorités devant guider leurs relations bilatérales dans les années à venir.


  • 16- Le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, désigneront un comité en charge de la mise en oeuvre de la présente déclaration, dans un délai de trois mois.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite