logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.12.2022 à 22 H 26 • Mis à jour le 15.12.2022 à 01 H 58
Par
Qatar 2022

Héroïques, les Lions de l’Atlas joueront pour la 3ème place au Mondial

L’équipe du Maroc s’est inclinée face à la France par 2 buts à 0, mercredi à Al-Khor qui rejoindra en finale de la Coupe du monde l’Argentine dimanche. Héroïques, les Lions de l’Atlas ont cependant manqué de réalisme dans un match où ils se sont offerts plusieurs occasions de scorer. Ils joueront samedi la petite finale face à la Croatie

La sélection marocaine a été battue par son homologue française par 2 buts à 0 (mi-temps 1-0), mercredi soir au stade Al Bayt à Al Khor, en demi-finale de la Coupe du Monde (Qatar-2022).


Les Lions de l’Atlas, qui ont livré une participation héroïque au Qatar, n’ont pas démérité face aux champions du monde en titre et ont réussi à braver la fatigue et les blessures pour défendre leur chance jusqu’au bout.


Pour cette demi-finale, Walid Regragui a changé son schéma tactique en optant pour une défense à cinq, avec l’entrée en jeu d’Achraf Dari et de Jawad El Yamiq, aux côtés de Ghanem Saïs. Le milieu de terrain Selim Amallah, a été laissé sur le banc de touche.


Ce choix trouve certes sa justification au vu de l’armada offensive des Bleus, mais aussi des blessures de la charnière centrale des Lions de l’Atlas, Ghanem Saïs et Nayef Aguerd, le premier ayant été sorti lors du quart de finale contre le Portugal, le second l’ayant raté.


Côté français, Didier Deschamps a été privé des services de Dayot Upamecano et Adrien Rabiot, victimes d'un état grippal mardi. Ils ont été remplacés, respectivement, par Ibrahima Konaté et Youssouf Fofana.


Dès l’entame de la rencontre, les Français sont vite entrés dans le vif du sujet en ouvrant le score à la 5è minute, suite à un manque de concentration des défenseurs marocains. Bien parti dans l'espace à droite dans la surface, Antoine Griezmann centre pour Kyliane Mbappé, mais sa reprise a été contrée dans la surface. Dévié par Achraf Dari, Théo Hernandez est à l’assaut pour mettre le cuir au fond des filets de Yassine Bounou.


Cette ouverture du score a mis les nationaux dans une situation inédite. Jamais depuis le début du tournoi les Lions de l’Atlas n’ont été menés au score. La réaction de l’équipe nationale n’a pas tardé. A la récupération dans le camp français, Azzedine Ounahi adresse un tir bien enveloppé des 25 mètres, mais Hugo Lloris a été bien en place pour écarter le danger (10è).


Les Français, très sereins au début de la rencontre, ont failli doubler la mise par l’entremise d’Olivier Giroud, encore une fois suite à un mauvais positionnement de la défense marocaine, mais la frappe de l'attaquant français bute sur le montant droit de Bounou (17è).


Toujours pas remis de sa blessure, Ghanem Saïs a dû céder sa place dès la 21è minute à Amallah. Le retour des Lions de l’Atlas à leur système de jeu habituel leur a permis de freiner, tant bien que mal, les assauts des Français qui ont été à deux doigts de corser l’addition à plusieurs reprises.


Au fil des minutes, les hommes de Walid Regragui ont commencé à camper dans la zone française, se procurant de plus en plus d’occasions sérieuses. Ils ont dû attendre jusqu’à la 44è minute pour menacer sérieusement les cages de Lloris : suite à un corner, exécuté côté droit par Ziyech, le ballon est dégagé par les défenseurs français, Jawad El Yamiq, d’un ciseau acrobatique trouve le poteau droit.


Lors du deuxième acte, marqué par l’entrée en jeu de Yahya Attiatallah à la place de Noussair Mazraoui, les Marocains ont appuyé sur l’accélérateur, obligeant les Français à subir et à défendre leur avantage. Ils ont été gênés par le monopole du jeu de l'équipe nationale et ont vite vu les situations chaudes se multiplier sur leur but.


Comme lors de ses précédentes apparitions, Attiatallah s’est montré très à l’aise dans son couloir gauche. Il s’est même offert le luxe de porter le danger dans le camp français, après avoir échappé à Jules Koundé et centré dans la surface vers Youssef En-Nesyri, mais sa passe a été déviée in-extremis par Ibrahima Konaté (54è).


L’entrée en jeu d’Abderrazzak Hamdallah et Zakaria Aboukhlal à la place, respectivement, de Youssef En-Nesyri et Sofiane Boufal, n’a pas apporté grand-chose à la ligne offensive marocaine.


L'équipe de France, qui disputait sa septième demi-finale de Coupe du monde, a réussi à marquer le but de la délivrance à la 79è minute. Servi par Marcus Thuram dans la surface, Mbappé s’infiltre, dans un slalom, dans la surface de réparation marocaine. Son tir dévié par Abdessamad Ezzalzouli profite à Kolo Muani qui inscrit facilement le second but.


Dans les derniers souffles de la rencontre (90+4è), les Lions de l’Atlas ont été proches de réduire l’écart, mais Koundé a sauvé les meubles face à Hamdallah.


Si la France rejoint l’Argentine en finale du Mondial, la sélection marocaine aura la chance de graver dans le marbre son nom au mondial qatarien en défiant la Croatie en match pour la 3è place.


Retrouvez notre Live tweet de la rencontre.



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite