S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.08.2023 à 12 H 55 • Mis à jour le 19.08.2023 à 13 H 10
Par
Piratage

Hicham O., cerveau marocain du plus vaste réseau IPTV pirate d’Europe jamais démantelé

Les serveurs de Globe Data Center, après le raid des autorités néerlandaises. Crédit: DR
En mai dernier, un raid des autorités néerlandaise a mené à l'arrestation de quatre personnes, alors que plus de 1200 serveurs qui fournissaient des services IPTV ont été mis hors ligne. Le cerveau derrière le réseau, est Marocain. Les détails

Un homme de 30 ans est suspecté d'être un acteur clé dans une opération de piratage IPTV multimillionnaire, qui aurait servi plus d'un million d'abonnés, a demandé à être libéré en attendant le procès. Sa demande a été refusée, puisqu’il représentait un grand risque de fuite, d’après la justice néerlandaise, qui évoque des conversations interceptées, qui laissent entendre que l'homme prévoyait de relancer l'activité de piratage IPTV, avant de fuir au Maroc.


Ces dernières années, de nombreuses personnes ont résilié leurs abonnements câble coûteux au profit de la télévision par Internet moins chère, et jugée plus pratique et plus logique.


Les personnes qui optent pour les plans les moins chers finissent par se tourner vers des services piratés comme l’IPTV. Avant le mois de mai dernier, ces services ne connaissaient quasiment plus de problèmes, mais à un moment, les clients ont eu droit à des écrans noirs sans préavis.


« Black Screen »

En mai dernier, la police fiscale néerlandaise (FIOD) se vantait d’avoir pu démonter l’un des plus grands réseaux d’IPTV d'Europe. Il ne s'agissait pas d'une cible aléatoire, rapporte la presse locale. Le réseau offrait ses services à d'innombrables vendeurs IPTV plus petits, qui ont servi plus d'un million d'abonnés.


Peu de détails ont été divulgués sur les principaux prévenus, mais les autorités ont signalé que quatre personnes avaient été arrêtées. Les informations disponibles suggéraient également que GLOBE Datacenter était une cible clé et que plus de 1200 serveurs avaient été mis hors ligne.


Résultat des faits, le million (voire plus) d’abonnés, avait droit au fameux « Black Screen », un écran noir apparaît lorsque le client cliquait sur la chaîne qu’il souhaitait regarder. Au Maroc aussi, où le marché de l’IPTV foisonne depuis déjà plusieurs années, les répercussions du raid de la FIOD au Pays-Bas se sont faites ressentir, lorsque tous les clients n’avaient plus accès à leurs chaînes préférées, puisqu’un grand nombre de revendeurs de serveurs se fournissaient auprès de GLOBE Datacenter.


Les autorités n'ont pas mentionné de services IPTV spécifiques, mais l'opération était massive. Le groupe local de lutte contre le piratage a signalé que les télévisions dans des centaines de milliers de foyers étaient hors service en raison des perquisitions. Europol, qui a également participé à l'opération, a déclaré que le service comptait plus d'un million d'utilisateurs en Europe.


Risque de fuite au Maroc

Les poursuites à l'encontre des responsables de l'opération IPTV illégale viennent de commencer. Cette semaine, une audience a eu lieu dans l'affaire contre le prévenu Hicham O. Âgé de 30 ans, il est gestionnaire et actionnaire de Globe Datacenter et Satellite Wholesale BV à Almere, deux entreprises visées par les perquisitions.


Le prévenu est considéré comme un acteur clé dans l'opération criminelle IPTV et est accusé d'avoir blanchi plus de 17,5 millions d'euros. Arrêté en mai dernier, il restera en détention en se voyant refuser toutes les demandes de liberté sous caution. En mentionnant des «  problèmes mentaux  », il avait demandé à être libéré en attendant le procès, craignant que sa famille ne perde son domicile car « privée » de revenus. .


Selon les conversations interceptées, Hicham aurait prétendu générer un chiffre d'affaires mensuel d'un demi-million d'euros, dont 200 000 euros de bénéfices nets.


Le procureur a mentionné que le prévenu, qui possède la double nationalité néerlandaise et marocaine, a des projets de fuite au Maroc. Les conversations interceptées avec sa famille et ses complices présumés ont révélé qu'il souhaiterait relancer l'activité IPTV pour recommencer à gagner de l'argent.


Le procès complet contre Hicham O. est actuellement prévu pour l'année prochaine. D'autres prévenus sont également impliqués, mais ces affaires seront traitées séparément à des dates différentes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite