S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.08.2023 à 12 H 12 • Mis à jour le 29.08.2023 à 12 H 18
Par
Trend

Crédit immobilier: les plus jeunes pénalisés par la hausse des taux d’intérêt

habitat Habitat social au Maroc. DR
La hausse des taux d'intérêt actuelle crée des inégalités parmi les emprunteurs, notamment les plus jeunes. Les chiffres d'Afdal.ma révèlent une nette augmentation des taux les plus bas pour les moins de 25 ans, passant de 4,20% début d'année à 4,75% au troisième trimestre. Les limites de capacité d'apport de ces emprunteurs restreignent leur marge de manœuvre, entraînant ainsi une hausse significative des coûts de crédit. Détails

Obtenir un financement à 100 %, décrocher en plus des taux compétitifs… En matière de crédit immobilier, les banques sont prêtes dans bien des cas à se livrer une véritable guerre commerciale pour attirer les candidats à l’accession à la propriété. Le crédit immobilier se révèle être bien plus qu'un simple produit financier. En effet, il sert de fondement à une relation à long terme entre les établissements financiers et leurs clients. Le prêt immobilier engage le souscripteur sur au moins 20 ans. L'utilisation du crédit immobilier comme un levier d'attraction est devenue monnaie courante, et les banques redoublent d'ingéniosité pour se démarquer dans un environnement concurrentiel.


Dans le contexte actuel, caractérisé par un marché complexe et une résurgence des taux d'intérêt, les banques maintiennent leur cap en continuant à proposer des taux relativement attractifs. Néanmoins, l'impact de la hausse du coût de l’argent n'est pas uniforme parmi les emprunteurs. Les plus jeunes emprunteurs semblent être en première ligne, exposés à la remontée des taux d'intérêt.


Chez les banques partenaires d’Afdal.ma, le comparateur de crédit immobilier en ligne, les taux les plus bas au troisième trimestre pour les emprunteurs de moins de 25 ans ressortent à 4,75 % contre 4,20 % en début d’année et 4,50 % au deuxième trimestre.


La hausse est moins marquée pour les autres tranches d’âge jusqu’à 50 ans, soit une revalorisation comprise entre 10 points et 20 points de base par rapport au début d’année. En revanche, les taux sont restés stables pour les emprunteurs de plus de 50 ans. Au troisième trimestre, l’écart de taux d’intérêt entre les plus jeunes (-25 ans) et les autres tranches d’âge s’est davantage creusé atteignant 55 points de base contre entre 20 et 50 points de base au deuxième trimestre et un niveau bien plus faible au cours des trois premiers mois de l’année.


Au-delà de la dynamique des taux de référence en matière de crédit immobilier, les jeunes emprunteurs, surtout en début de carrière, doivent souvent composer avec un ensemble réduit de garanties, dont notamment un apport initial modeste. Cette situation peut avoir un impact sur les taux auxquels ils sont éligibles.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite