S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.12.2023 à 17 H 17 • Mis à jour le 04.12.2023 à 20 H 50
Par
Infrastructures

Avec MBZ, Mohammed VI conclut un partenariat pour financer les grands projets du Maroc

Crédit : MAP
Une première: le roi Mohammed VI, en séjour aux Émirats arabes unis, vient de conclure avec le cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane, un partenariat visant à impliquer les Emirats dans plusieurs projets prioritaires pour le Maroc. Leur implication prendra la forme de financements mais aussi de modes de coopération. Les détails

Ce lundi, pour sa visite aux Emirats arabes unis, le roi Mohammed VI a conclu avec le cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, président de l’Etat des Emirats arabes unis, un partenariat qualifié de « novateur, renouvelé et enraciné entre le Royaume du Maroc et les Émirats arabes unis ».


Une déclaration, publiée pour l’occasion, revient sur les termes de ce partenariat. On y souligne qu’on souhaite capitaliser sur « les relations bilatérales et les succès des investissements émiratis au Maroc, en appui au programme du développement économique et social au titre des années 2024-2029 et en accompagnement de l’évolution de l’arsenal législatif et réglementaire garantissant des opportunités d’investissement prometteuses et un climat d’affaires attractif ».


Parmi les objectifs de cette alliance, on indique « qu’il s’agira d’instaurer un modèle de coopération économique et d’investissement global et équilibré ouvert sur le secteur privé et générateur de bienfaits et de développement pour tous ». Mais aussi : « activer une coopération pragmatique et concrète par le biais de projets structurants répondant aux intérêts des deux parties notamment dans les secteurs sociaux économiques et des infrastructures, des transports, de l’eau potable, de l’agriculture, de l’énergie, du tourisme, de l’immobilier ainsi que dans les domaines de la formation et de l’emploi ».

Une liste de projets prioritaires fixée

Des projets prioritaires ont été fixés : l’extension des chemins de fer, en donnant la priorité plus particulièrement au Train à Grande Vitesse Kénitra-Marrakech, le développement des aéroports, dont ceux de Casablanca, Marrakech, Dakhla (Dakhla Hub) et Nador. On cite également l’aménagement des ports tout en investissant dans leur gestion, particulièrement le port Nador West Med et le port de Dakhla Atlantique.


Différents secteurs seront concernés : l’eau, l’énergie, le développement, les projets de transferts des eaux, de réalisation de barrages destinés à l’eau potable, à l’agriculture et aux barrages hydro-électriques. Ou encore les énergies renouvelables et la production de l’hydrogène vert et ses dérivés.


On souligne également qu’il s’agira aussi des projets ayant lien avec le transport de l’énergie, en particulier la réalisation et l’exploitation des lignes de transport de l’électricité.


Mohammed VI et MBZ se sont aussi accordés sur l’identification des opportunités de coopération stratégique dans le domaine de la sécurité alimentaire, à travers l’exploration des opportunités de partenariat avec l’Office Chérifien des Phosphates dans le domaine des fertilisants.


En matière touristique et immobilière, on précise qu’il s’agira de développer des projets communs dans ces domaines, en particulier sur la côte méditerranéene et dans les régions de Dakhla et de Tarfaya.


Le séisme d’Al Haouz est aussi mentionné, où il s’agira d’identifier les opportunités de contribuer à la reconstruction et au réaménagement des régions touchées par le tremblement de terre d’octobre dernier.


La liste comprend aussi l’exploration de la réalisation et le financement de projets dans le domaine de construction des établissements scolaires, universitaires et de santé, les projets dans le domaine des communications et de l’économie numérique et ceux à portée économique et la coopération dans le cadre d’un PPP.


Mohammed VI et MBZ se sont aussi mis d'accord sur l'examen des possibilités de coopération dans le domaine des partenariats économiques et de développement des infrastructures énergétiques avec les pays africains, conformément aux systèmes juridiques et législatifs, particulièrement en ce qui concerne : le projet de gazoduc Afrique-Atlantique, l'aménagement et le développement du projet intégré "Dakhla Gateway to Africa" ainsi que la création et la gestion d'une flotte maritime commerciale.


S’agissant du financement de ces projets, on indique que les deux parties combineront différents modes : capitaux, prêts concessionnels, prêts commerciaux compétitifs, mécanismes de financement innovants et dons. Un mécanisme de suivi sera mis en place.



Voici les mémorandums d'entente signés, lundi à Abou Dhabi, à l’occasion de la visite de travail et de fraternité qu’effectue le Roi Mohammed VI à l'Etat des Emirats Arabes Unis :


- Mémorandum d’entente en vue d’instaurer un partenariat d’investissement dans des projets de train à grande vitesse au Royaume du Maroc. Suite à la réussite de la première ligne à grande vitesse en Afrique reliant Tanger à Casablanca, le Maroc ambitionne d'étendre cette ligne vers Marrakech à l'horizon 2029. A cette fin, les deux parties œuvrent à parvenir et développer des solutions innovantes de financement basées sur le partenariat entre leurs deux entités gouvernementales respectives et les secteurs public et privé.
- Mémorandum d’entente instaurant un partenariat d’investissement dans le secteur de l’eau, en vertu duquel, les deux parties créent des opportunités d’investissement et de développement de mécanismes de financement de projets de construction des barrages et de stations de dessalement d’eau de mer et d'interconnexion des bassins hydrauliques.
- Mémorandum d’entente pour la mise en place d’un cadre de partenariat économique et d’investissement entre les deux pays pour promouvoir plusieurs projets portant notamment sur la reconstruction des zones impactées par le séisme d’Al Haouz et l’installation de structures médicales, sociales, d’éducation, d’enseignement universitaire, ainsi que la réalisation d’infrastructures.
- Mémorandum d’entente pour établir un partenariat d’investissement dans des projets énergétiques visant à faciliter la coopération avec et entre les agences gouvernementales concernées et les autorités locales ou régionales ainsi que les organismes des secteurs public et privé opérant dans le domaine de l’énergie. Les domaines de coopération englobent le développement des centrales de production de l’énergie à partir du gaz naturel, le développement des barrages hydroélectriques, et le développement et le renforcement du réseau national de transport d’électricité du Sud au Nord du Royaume.
- Mémorandum d’entente pour la mise en place d'un partenariat dans les domaines de l’agriculture et de la pêche maritime afin d'instaurer un cadre de coopération économique et d’investissement dans ces secteurs au Maroc et faciliter l’échange des expériences réussies, des connaissances et des expertises. Il a également pour objectif d’approfondir le partenariat économique à travers des projets qui visent à faciliter l’investissement et à explorer les opportunités de mise en œuvre de projets communs dans les domaines de l’agriculture et des ressources halieutiques.
- Mémorandum d’entente pour un partenariat d’investissement dans le secteur des aéroports en vue de financer des projets aéroportuaires dans le Royaume et de promouvoir l’échange des compétences et des expertises.
- Mémorandum d’entente pour établir un partenariat dans le secteur des ports en vue d’encourager les opportunités d’investissement et d’autres mécanismes innovants pour le financement de projets dans le secteur des ports au Maroc en particulier les complexes portuaires de Dakhla Atlantique et de Nador West Med.
- Mémorandum d’entente pour instaurer un partenariat visant à mettre en place un cadre permettant la contribution, sur le plan financier et technique, de l’Etat des Emirats arabes Unis à la réalisation du projet du gazoduc Maroc-Nigéria.
- Mémorandum d’entente dans le domaine des marchés financiers et des capitaux pour la mise en place d’un partenariat élargi entre les organismes et les entreprises des secteurs public et privé ayant pour objectif le renforcement et la dynamisation des marchés financiers et des capitaux dans les deux pays.
- Mémorandum d’entente dans le domaine du tourisme et de l’immobilier permettant l'établissement d’un cadre de partenariat économique et d’investissement dans ces secteurs au Maroc et à faciliter le partage des connaissances techniques, des conseils, des compétences et des expertises entre les deux parties. Ce partenariat englobe à titre d’exemple le projet Marchica Med.
- Mémorandum d’entente visant à encourager, faciliter et développer les investissements dans les projets des centres de données (Data Center) au Maroc. La phase préliminaire porte sur 100 mégawatts dans la perspective d’atteindre dans le futur une capacité globale de près de 500 mégawatts. Ce mémorandum porte aussi sur l'exploration des mesures incitatives pour promouvoir davantage l’investissement dans ce domaine.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite