S'abonner
Se connecter
Logo du site LeDesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.06.2024 à 05 H 58 • Mis à jour le 29.06.2024 à 05 H 59 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et

Concert Douzi et Najwa Karam : Mawazine aux rythmes marocains et libanais

L'artiste marocain Douzi a ouvert la première partie de ce concert exceptionnel en interprétant sa chanson Ana Maghribi. L'icône libanaise Najwa Karam a renoué avec son public avec sa chanson Ma Bistaghrib

L’artiste marocain Douzi et la diva libanaise Najwa Karam ont illuminé la scène Nahda, rassemblant un large public venu savourer une diversité de chansons et s'immerger dans les rythmes de danse marocains et libanais, dans le cadre de la 19e édition du Festival Mawazine - Rythmes du Monde.


L'artiste marocain Douzi a ouvert la première partie de ce concert exceptionnel en interprétant sa chanson Ana Maghribi, accueillie avec enthousiasme, enchaînant avec un medley de ses morceaux les plus emblématiques, accompagné d'un public qui s'est pleinement immergé dans les rythmes et les paroles, créant ainsi une atmosphère artistique parfaitement harmonieuse.


Le jeune artiste, icône du Rai et de la musique pop marocaine, a interprété un ensemble de chansons emblématiques qui ont marqué sa carrière artistique depuis ses débuts précoces, telles que Mariama, Amar, Hesdou wala ghirou, BamBara, El Mouj", Ya lli Nassini, Chouf Chouf, ainsi que son récent hit Al Basha qui a accumulé plus de 14 millions de vues sur YouTube.


Douzi a clôturé son show en apothéose en interprétant Laâyoune Ainya, qui commémore l'événement de la Marche Verte et demeure gravée dans la mémoire des générations successives.


Lors de la deuxième partie du concert, l'artiste libanaise Najwa Karam a renoué avec son public avec sa chanson Ma Bistaghrib, qu'elle a écrite et interprétée en hommage au Royaume du Maroc, exprimant son amour pour les Marocains, Roi et peuple.


Festival Mawazine 2024 : Najwa Karam envoûte la scène Ennahda. Crédit: MAP


Elle a ensuite enchaîné avec un bouquet de chansons emblématiques qui ont marqué son parcours, illuminant ainsi la scène artistique arabe et la consacrant comme « le soleil de la chanson arabe ».


Najwa Karam a électrisé le public qui scandait les paroles de ses chansons telles que Ament Qalbi, Haida Haki, Law, Khallini Shoufak, Bil Rouh Bil Dam, Malaoun Abou Al Ishq, en plus d'interpréter des morceaux du folklore populaire libanais (Dabke) accompagnée d’instrumentistes traditionnels.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite