Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
Théâtre
02.05 08.05.2018
Lettres à Nour, de Rachid Benzine en tournée au Maroc
L’Institut français du Maroc organise une tournée de la pièce à succès Lettres à Nour, écrite et interprétée par l’islamologue Rachid Benzine du 2 au 8 mai 2018 dans les villes de Casablanca, El Jadida, Fès, Tétouan et Rabat. Le roman Nour, Pourquoi n’ai-je rien vu venir ? à l’origine de la pièce, raconte sous la forme de théâtre épistolaire, l’histoire de Nour. Élevée par un père veuf, philosophe, Nour (Mounya Boudiaf) disparait un jour pour rejoindre l’organisation de l’État islamique. Pendant deux ans, une correspondance va s’établir entre eux : entre ce père philosophe, épris des Lumières, persuadé que sa fille suit ses traces, et cette jeune femme de 20 ans qui, nourrie de connaissances, exprime sa révolte et sa soif d’un monde nouveau. À travers cette lecture/spectacle, le public assistera à un échange terrible et bouleversant entre deux êtres qui ne peuvent renoncer l’un à l’autre. Rachid Benzine raconte ainsi dans une écriture aussi belle que douloureuse ce qu’est, au-delà de tout, l’amour paternel et filial.
Lieu - IF Casablanca, IF Tétouan, Eglise Portugaise d'El Jadida, Dar Batha à Fès, Salle Bahnini de Rabat, à Voir les dates sur IF
Spectacle
24.04 28.04.2018
"White Beast" de la Compagnie Mirage
L’Institut français est partenaire du Festival International d’Art Vidéo de Casablanca, organisé par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’sik de l’Université Hassan II. Unique évènement au Maroc dédié à l’art vidéo, le FIAV est une manifestation pluridisciplinaire – installations interactives, danse et multimédia, mapping, projections, performances – qui se tiendra dans plusieurs lieux de Casablanca du 24 au 28 avril 2018. Telle la Théorie des Cordes, WHITE BEAST nous plonge au cœur des paradoxes pour approcher la notion d’infiniment petit et infiniment grand. Dans cette pièce interactive prenant la forme d’un solo chorégraphique, la danseuse évolue dans un espace contraint où elle doit orchestrer sa propre mise-à-nu. Son corps devient un transmetteur d’énergies magnétiques qui gravitent dans une dimension pluri-displinaire. Il s’agit d’offrir aux spectateurs un univers où l’alliance du corps, du son et de l’image se crée en un tout. Chaque vecteur entre en interaction avec l’autre, réagissant ensemble tel un seul et même organisme vivant. Entre synchronicité et désarticulation, la pièce évoque de façon sensible le voyage intérieur d’une femme. Rattachée à tout ce qu’elle eut été et sera, WHITE BEAST expérimente le présent et le processus d’acceptation face à ce que nous ne maitrisons pas. Telle une lutte interne, ce solo chorégraphique est un retour à son moi profond face à la Théorie du Tout. L’association des dimensions artistiques sur le plateau nous amène à créer un espace-temps, définissant une bulle de perception pour le spectateur qui devient observateur et acteur d’une expérience visuelle, gravitaire, chorégraphique et sonore. Avec : Sarah BALTZINGER: chorégraphe, interprète, Anthony ZOLLO : création visuelle, Viviane DESCREUX : création éclairage, Guillaume JULLIEN : création sonore, Tania ZEKOUT : costumière, Philippe GISSELBRECHT : photographie, Cyril CHAGOT : captation vidéo
Lieu - Studio des Arts Vivants, Casablanca à 19h30
08.11.2016 à 16 H 31 • Mis à jour le 08.11.2016 à 16 H 31
Par

Design Le Groupe Holmarcom expose l’éco-design marocain à la COP22

Le Groupe Holmarcom expose les créations de 17 designers au sein de son stand situé dans la Zone Verte du village de la COP22, espace « Innovation et Solution », du 7 au 18 novembre 2016. Une exposition originale invitant à la réflexion sur le lien entre création, écologie et environnement. Un stand éco-conscient imaginé par le designer marocain Younes Duret

Cette exposition met en avant les travaux d’artistes et designers marocains qui ont mis la conscience environnementale au cœur de leur travail, via des œuvres novatrices invitant à la réflexion et réalisées selon des techniques respectueuses de la planète et avec des matériaux écologiques.


Le visiteur pourra apprécier les œuvres de Salima Abdel Wahab, Kanza Ben Cherif, Kenza Bennani, Réda Bouamrani, Samir Chaoui, Sophia Chraibi Giorgi, Khalid Darnaoud, Younes Duret, Khalid El Bastrioui, Hicham El Madi, le duo Taha El Qortbi &  Ayoub Ariba, Mouna Fassi Fihri, Saida Kadiri, Wafaa Kiran, Hicham Lahlou, Marie et Morgane Lloret et Soufiane Tiglyene.



Les créations sont sublimées dans une galerie éphémère de plus de 100 m² réalisée par Younes Duret, véritable installation artistique respectant les notions d’éco-conscience et d’éco-responsabilité, créée spécialement pour l’événement de la COP22. Conçu tel un écrin aux formes organiques et fabriqué entièrement avec des matériaux écologiques, cet espace a été pensé de manière à utiliser un minimum de matières. Les cloisons, 100 % éco-conscientes, ont été fabriquées à partir de bois usagé provenant des chantiers de Marrakech, selon un système d’assemblage intelligent et sont ornées d’un motif d’inspiration islamique imaginé par le designer.


« Convaincu que l’entreprise a une responsabilité sociétale à assumer, le Groupe Holmarcom a développé une politique de RSE active et structurée sous la forme de partenariats durables avec des acteurs engagés dans la protection de l’environnement et le développement humain », note un communiqué de la holding multimétiers.



Le soutien porté à l’artisanat marocain depuis 2015 est l’aboutissement de cette démarche qui s’est concrétisée par le lancement de la Galerie H à Casablanca, espace de création dédié à la rencontre entre artisanat et design.



« La préservation de notre culture millénaire, de ses formes, matériaux et savoir faire, associés aux techniques du design contemporain et éco-responsable permettent de la projeter vers l’avenir… » a déclaré Mohamed Hassan Bensalah, président du Groupe Holmarcom (…) Permettre à notre art et à notre imaginaire marocain de s’exporter vers l’international constitue pour nous une authentique démarche économique, sociale et culturelle ».


Au lendemain de la COP22, la Galerie H poursuit ses activités avec une quatrième exposition qui mettra aux devants de la scène quatre nouveaux créateurs autour du thème « Artisanat &  Design Eco-responsable ».