Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
13.10.2017 à 23 H 47 • Mis à jour le 13.10.2017 à 23 H 47
Par

Grand écran Le Maroc soutient la production cinématographique du Nigeria

La collaboration inclura le renforcement des capacités des professionnels du cinéma et de la télévision, les stations de radiodiffusion, le développement des compétences en matière de festivals etc.

La Nigerian Film Corporation (NFC), affirme qu’elle a conclu un partenariat avec le gouvernement marocain pour la vente de contenus et pour la mise en place d’un programme d’échange annuel en faveur des professionnels du cinéma.


Chidia Maduekwe, directeur général de la Société cinématographique nigériane (NFC), a déclaré vendredi, que le partenariat dans le cadre des relations bilatérales existantes entre les deux pays s’inscrivait dans les efforts déployés pour développer l’industrie créative au Nigeria .


Dans une déclaration, Brian Etuk, porte-parole de la NFC, a indiqué que des discussions étaient en cours pour faciliter l’accès à la bibliothèque en ligne des instituts de cinéma du Maroc pour les étudiants et les enseignants de l’Institut national du film (IFN), faciliter l’octroi de bourses pour les étudiants pour étudier au Maroc, la coproduction cinématographique entre les deux pays, y compris les documentaires et le renforcement des capacités des cinéastes, entre autres.


La collaboration inclura le renforcement des capacités des professionnels du cinéma et de la télévision, les stations de radiodiffusion, le développement des compétences en matière de festivals etc.


Dans ce cadre, le Centre cinématographique marocain (CCM) aidera le NFC dans la numérisation des documents d’archives, instituera une incitation fiscale de 20 % pour tous les films tournés à Ouarzazate, et aidera à la mise en place de la télévision communautaire de l’Institut national du film nigerian.


Maduekwe a déclaré que cette collaboration profitera à l’exportation de films nigérians, à la vente de contenus pour des producteurs de films nigérians indépendants et à d’autres produits audiovisuels.