Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
15.02.2020 à 19 H 36 • Mis à jour le 15.02.2020 à 19 H 36
Par

Parution Le «Pain nu» de Choukri adapté en roman graphique par Abdelaziz Mouride

« Le Pain nu », grand classique de Mohamed Choukri, renaît sous la forme d’une BD. A l’origine du projet édité par Alifbata, le bédéiste engagé, Abdelaziz Mouride, décédé en 2013

Les éditions Alifbata viennent de publier l’adaptation en roman graphique de l’œuvre majeure de Mohamed Choukri, « le Pain nu », rapporte Arablit. L’adaptation est l’œuvre du bédéiste Abdelaziz Mouride, décédé en 2013, journaliste et un des co-fondateurs de la formation d’extrême-gauche Mouvement du 23 mars.


Le projet éditorial est demeuré « inachevé et oublié », notamment après la mort de l’artiste. Les éditions Alifbata ont pour ainsi dire ressuscité le récit autobiographique de l’écrivain rifain mort en 2003 dans le cadre de leur nouvelle collection Littératures graphiques.



Le roman, grand succès en langue arabe et française, revient sur le périple personnel de Choukri, ayant mené sa famille à migrer à Tanger pour fuir la famine. Déclassement et discrimination sociale, inégalités, pauvreté et misère l’écrivain y dresse un portrait cru de la réalité tangéroise des années 50.


Dans la postface de la bande dessinée, Jean-François Chanson, ancien responsable artistique des éditions Alberti, explique que « le déclic de cette adaptation vint à Mouride alors que celui-ci se trouvait en prison ». Parmi les oeuvres qui avaient été transmises alors par Amnesty International à l’artiste, on retrouvait la traduction française du « Pain nu » par Tahar Ben Jelloun, publiée dans les années 80.