Abonnez-vous !
Logo du site LeDesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.09.2021 à 01 H 01 • Mis à jour le 25.09.2021 à 17 H 04
Par

Art Une première exposition à la Galerie 38 de Casablanca pour l’artiste INC

Avec ses toiles éclectiques aux couleurs du monde, l'artiste INC s'invite dans sa ville natale, à la Galerie 38. Un univers de couleurs et de créatures à découvrir

La jeune artiste INC expose pour la première fois. Avec ses toiles éclectiques aux couleurs du monde, la peintre Ines-Noor Chaqroun prend place à la Galerie 38 de Casablanca, fondée par Fihr Kettani et Simo Chaoui.


Installée entre Berlin, où elle avait déjà participé à deux résidences artistiques, et Casablanca, les toiles d’INC font résonance avec ses émotions, ses sentiments et les sensations dont elle extrait naturellement sa palette, fait-on savoir. « Peintre aimant fusionner différentes techniques, sa démarche artistique est centrée sur les matériaux utilisés dans une symbiose presque parfaite », relève-t-on, pour définir la technique utilisée par INC.


Après un parcours traditionnel couronné par un master d’audit et gestion, la jeune artiste suit un programme professionnel à Toronto en « Théorie et Critique et de l’Art du Design », s’ensuit une autre formation à l’Accademia D’Arte en Italie puis par la suite aux Beaux-Arts à Paris où elle décide de s’initier au dessin du nu. « Un choix qui lui permet d’explorer le rapport au corps, toujours tabou au Maroc, et pourtant si beau et si gracieux », indiquent les promoteurs de l’exposition. Une expérience et une maîtrise du nu qui se ressentent dans certaines formes et silhouettes adoptées dans ses toiles présentées.


Exposition de l'artiste INC. L'artiste devant son œuvre. Crédit : Fouad Maazouz.


Mais au-delà des uniques formes humaines, ce sont également de nouvelles silhouettes dont INC fait l’esquisse. Émanant de l’irréel, de l’imagination de l’artiste ou de la perception des formes de la nature, l’artiste invente de nouvelles créatures, en lesquelles sont fusionnés l’aspect animal et humain… 


Comme pour tant d’artistes, c’est durant la pandémie et à son retour au Maroc, qu’INC a su trouver l’inspiration et l’énergie pour peindre une multitude de toiles aujourd’hui exposées, lors de son premier évènement dans le monde de l’art au Maroc. « Fruit d’années d’expérimentations artistiques, les œuvres de INC reflètent l’intensité de sa vision fantasmagorique. Une expérience bercée de lectures diversifiées et de motifs inspirés par ses multiples voyages et séjours dans le monde. Ses figures artistiques distinguent son travail à la fois complexe et saisissant », rappelle-t-on.


Exposition de l'artiste INC. L'artiste devant son œuvre. Crédit : Fouad Maazouz.


Ce qu’on sait moins par contre de l’artiste, c’est qu’elle se spécialise aussi dans les collages, comme elle l’indique sur son site internet. Un mélange de pop-art, d’absurde avec une pincée de provocation, dans ce qui a tout l’air d’être l’univers caché et nouveau d’une artiste à découvrir.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite