S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Datadesk
Comprendre l’actualité par les données

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.05.2017 à 18 H 46 • Mis à jour le 22.05.2017 à 18 H 46
et

Immobilier : les prix ont flambé depuis une année

Le secteur a connu une hausse de 7,6% des prix des actifs immobiliers au 1er trimestre 2017 selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).



L'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré une hausse de 7,6 % au premier trimestre 2017 par rapport à la même période de l'année précédente, ont annoncé Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).


Cette évolution est le résultat des progressions de 7,1 % pour le résidentiel, de 7,9 % pour le foncier et de 11,7 % pour les biens à usage professionnel, selon une note sur l'IPAI, publiée lundi par BAM, ajoutant que le volume global des transactions a diminué de 2 %, avec des baisses de 1,4 % pour le résidentiel, de 5,4 % pour le foncier et de 1 % pour les actifs à usage professionnel.


Le résidentiel a connu notamment des hausses de 8,4 % pour les appartements et de 9 % pour les villas, alors que le foncier a enregistré un repli de 5,4 % au niveau des ventes par rapport au premier trimestre 2016, précise la note, ajoutant que le commercial a connu des hausses respectives de 10,6 % et de 17,9 % des prix des locaux commerciaux et des bureaux.


Par villes, la note relève que les prix ont notamment augmenté de 2 % au niveau de Casablanca, en relation avec la progression de 0,6 % pour les appartements, de 5,8 % pour les maisons et de 4,3 % pour les villas.


A l’inverse, les prix des terrains ont diminué de 0,3 %. A Rabat, les prix ont régressé de 1,7 %, résultat principalement d’une baisse de 7,5 % pour les terrains, les prix des appartements ayant, en revanche, progressé de 1,1 %.


Pour ce qui est des ventes, elles ont sensiblement reculé de 49,7 %, avec en particulier une contraction de 51 % des transactions portant sur les appartements. Au niveau de Marrakech, les prix ont augmenté de 2,9 % globalement, de 3,3 % pour les appartements, de 1,9 % pour les terrains et de 5,8 % pour les bureaux.


En ce qui concerne les transactions, elles se sont repliées de 24,8 %, avec des baisses de 27,5 % pour les appartements et de 29,9 % pour les terrains.


A Tanger, les prix ont progressé de 4,4 %, résultat essentiellement du renchérissement de 10,6 % des appartements et de 1,6 % des terrains, alors que les locaux commerciaux ont vu leur prix reculer de 1,8 %.


En glissement trimestriel, l’IPAI a connu un accroissement de 2,5 % reflétant les augmentations de 1,9 % des prix pour le résidentiel, de 2,8 % pour le foncier et de 7 % pour les biens à usage professionnel, fait ressortir la note.


Pour ce qui est des transactions, elles ont accusé un recul de 13,9 % par rapport au quatrième trimestre 2016, traduisant un repli des ventes de toutes les catégories d'actifs.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite