Datadesk
Comprendre l’actualité par les données

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.02.2020 à 17 H 44 • Mis à jour le 20.02.2020 à 17 H 44

Marché du travail: le chômage reste le lot des jeunes, des femmes et des diplômés

Le taux de chômage a atteint 24,9% parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans contre 7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus, précise le HCP dans sa note qui fait suite à sa dernière publication sur la situation du marché du travail en 2019, notant que ce taux enregistre respectivement 39,2% et 9,9% en milieu urbain



Les plus forts taux de chômage restent le lot des jeunes, des femmes et des diplômés, indique le Haut-Commissariat au plan (HCP), dans une note sur les principales caractéristiques de la population active en chômage en 2019.


Dans le détail, le taux de chômage a atteint 24,9 % parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans contre 7 % parmi les personnes âgées de 25 ans et plus, précise le HCP dans sa note qui fait suite à sa dernière publication sur la situation du marché du travail en 2019, notant que ce taux enregistre respectivement 39,2 % et 9,9 % en milieu urbain.


Le phénomène du chômage touche les femmes plus que les hommes, avec des taux respectifs de 13,5 % et de 7,8 %, ajoute la même source, qui souligne que le taux de chômage des femmes, dans les villes, est plus que le double de celui des hommes avec respectivement 21,8 % et 10,3 %.


La note fait aussi ressortir que le taux de chômage croît avec le niveau de qualification, passant de 3,1 % parmi les personnes n’ayant aucun diplôme à 15,7 % pour les détenteurs d’un diplôme et de 12,4 % parmi les personnes ayant un diplôme moyen à 21,6 % pour celles ayant un diplôme supérieur.


Ce taux reste relativement plus élevé parmi certaines catégories de diplômés, dont particulièrement les détenteurs des diplômes délivrés par les facultés (23,6 %), des diplômes de techniciens et cadres moyens (23,9 %) et des certificats en spécialisation professionnelle (20,9 %), relève le HCP, faisant savoir que plus de 8 chômeurs sur 10 (83,8 %) résident en milieu urbain, 2 sur 3 sont de sexe masculin (65 %), 8 sur 10 (80,3 %) sont âgés de 15 à 34 ans et 4 sur 10 (40,8 %) sont détenteurs d’un diplôme supérieur.


S’agissant de la répartition régionale, cinq régions abritent 71,6 % des chômeurs, à savoir Casablanca-Settat (25 %), Rabat-Salé-Kénitra (15,8 %), Fès-Meknès (11 %), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,9 %) et l’Oriental (9,9 %).


Par ailleurs, la note fait savoir que 57,2 % des chômeurs sont à la recherche de leur premier emploi (50,9 % parmi les hommes et 69,0 % parmi les femmes). Les primo demandeurs d’emploi sont en majorité des citadins avec 85,2 %, des jeunes âgés de 15 à 34 ans (92,9 %) et des détenteurs d’un diplôme (91,9 %).


Près de trois-quarts des primo-demandeurs d’emploi (73 %) sont concentrés dans 5 régions, à savoir Casablanca-Settat (21 %), Rabat-Salé-Kénitra (18 %), Fès-Meknès (12,9 %), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12,4 %) et Marrakech-Safi (8,7 %).


Le HCP constate également une prépondérance du chômage de longue durée, avec plus des deux-tiers des chômeurs (67,8 %) en situation de chômage depuis une année ou plus. Les femmes sont plus que les hommes avec respectivement 75,9 % et 63,5 %, les jeunes de 15 à 34 ans plus que les personnes de 35 ans et plus (respectivement 71,1 % et 54,8 %) et les détenteurs d’un diplôme supérieur plus que ceux ayant un diplôme moyen (respectivement 78 % et 67,5 %).


Rappelant que la population en chômage est passée, entre 2018 et 2019, de 1.137.000 à 1.107.000 personnes. Le taux de chômage est passé, ainsi, de 9,5 % à 9,2 % au niveau national, de 13,8 % à 12,9 % en milieu urbain et de 3,6 % à 3,7 % en milieu rural.