S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Datadesk
Comprendre l’actualité par les données

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.04.2017 à 12 H 24 • Mis à jour le 16.04.2017 à 12 H 24

Maroc-USA: des flux commerciaux encore faibles malgré l’ALE

Les échanges ont nettement progressé depuis une dizaine d'années, mais l'accord de libre-échange n'a pas suffi à compenser les barrières à l'export pour les produits marocains



Un constat demeure depuis des années. Les flux commerciaux échangés entre les deux pays restent très faibles, malgré un potentiel non négligeable. Le commerce de marchandises a totalisé 25 milliards de DH à fin 2015. Les importations du Royaume ont atteint 15 milliards de DH pour un total export de 10 milliards.


Le Maroc est le 64e client des Etats-Unis. Les principaux produits importés en 2015 sont les combustibles minéraux (4,5 milliards de DH), l’aéronautique (3 milliards), les aliments pour bétail (800 MDH), les véhicules de transport (70 MDH) et les graisses et huiles végétales (60 MDH). Les exportations américaines de biens vers le Maroc ont permis la création de 8 000 emplois en 2014, selon les dernières données disponibles.


Le Maroc se place au 73ème rang des fournisseurs des Etats-Unis. En tête des produits exportés en 2015 on retrouve des engrais (2,5 milliards de DH), du matériel électrique (1,1 milliard), des fruits (1 milliard), du sel, du soufre et de la rocaille (9 MDH), et des vêtements tissés (8 MDH).


Le Maroc importe pour 13 milliards de DH de produits manufacturés contre 2 milliards seulement de produits agricoles, alors que 40 % des expéditions marocaines à destination du marché américain consistent en des matières premières. Résultat, le solde commercial demeure structurellement déficitaire. Sa régression de près de 50 % de 2014 à 2015, (de 10 milliards de DH à 5 milliards), est essentiellement due au tassement des importations, sous l’effet de la chute des prix du pétrole et non d’un effet de hausse mécanique des exportations.


En dix ans, de 2005 à 2015, les échanges Maroc-USA ont progressé de 8 milliards de DH à 25 milliards de DH, soit une hausse de 210 %. Les importations affichent une augmentation de 235 % et l’export 127 % pour la même période.


Malgré l'entrée en vigueur de l'Accord de libre échange (ALE) en 2006, coûts logistiques occasionnés par l’éloignement géographique, niveau poussé des normes et standards américains, habitudes de consommation…rendent complexes la conquête du marché américain par les produits « Made In Morocco ».


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Réalisation :
Mohamed Drissi K. Direction artistique