Datadesk
Comprendre l’actualité par les données

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.03.2017 à 14 H 41 • Mis à jour le 18.03.2017 à 14 H 43

Salaire des députés: les Marocains mieux payés que les Algériens et les Tunisiens

Au Maghreb, les élus de la nation ne sont pas lotis à la même enseigne. Quand un député marocain touche environ 3 300€ en salaire de base, son homologue algérien ne perçoit que 2 557€ et son confrère tunisien moins de 1 000€



Alors que les échéances des élections législatives approchent en Algérie, TSA a décidé de se pencher sur les salaires des députés à travers le monde. Des rétributions qui provoquent souvent des débats dans de nombreux pays, surtout en période de crise économique.


Le 4 mai prochain, les Algériens seront appelés à élire 462 députés qui siégeront à l’Assemblée populaire nationale (APN) pour un mandat de cinq ans. En plus des divers avantages liés à leurs fonctions, ces derniers toucheront un salaire de base de 300 000 dinars, soit 2 557 € au taux officiel.


Les élus marocains en pole position du Maghreb

Ils sont moins bien payés que leurs homologues marocains, rémunérés 36 000 dirhams par mois (environ 3 300 €) et tout de même beaucoup mieux lotis que les députés tunisiens qui gagnent 2 300 DT, soit un peu moins de 1 000 €.


Au Maroc, ces chiffres provoquent actuellement un grand débat puisque les parlementaires sont toujours rémunérés alors que le pays est sans gouvernement depuis cinq mois. Ces derniers n’ont pas siégé durant cette période, exception faite lors de l’adoption de l’Acte constitutif de l’Union Africaine en janvier 2017.


Au Sénégal, les salaires élevés des députés sont aussi l’objet de controverses, puisqu’ils peuvent atteindre 2 000 000 FCFA (environ 3 000 €) alors que le salaire minimum ne dépasse pas les 47 700 FCFA, soit un peu plus de 72 euros. Sur le continent, on retient aussi la forte rémunération des députés sud-africains qui touchent en moyenne 86 000 rands par mois, soit environ 6 100 €.


L’un des pays qui se démarque en inversant la tendance reste le Burkina Faso où le président de l’Assemblée nationale annonçait, en janvier 2016, que la rémunération des députés allait diminuer de 19 % pour atteindre un salaire de base fixé à 960 000 FCFA (environ 1 460 €). Une décision votée à l’unanimité par les membres de l’Assemblée qui invoquaient la solidarité avec le peuple burkinabé.


Qu’en est-il ailleurs ?

En France, on se demande actuellement s’il faut augmenter le salaire des femmes et des hommes politiques afin de limiter les dérives, comme les emplois fictifs, familiaux et le cumul des fonctions.


Les députés français touchent actuellement 7 180 € bruts par mois mais certains voudraient voir cette rémunération atteindre 9 000 € net mensuel… soit presque l’équivalent de ce que gagne un député allemand du Bundestag.


Ceux-ci ne devancent tout de même pas les Italiens, rémunérés 10 430 € par mois, soit le salaire de député le plus important de l’Union européenne, indique The Journal.ie. À l’inverse, c’est en Roumanie qu’on atteint les rémunérations les plus basses de l’UE avec une base établie à 1 190 € par mois.