Désintox
Rumeurs, hoax et assertions médiatiques passés au crible

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
Media Fail
01.01.2018 à 16 H 27 • Mis à jour le 01.01.2018 à 16 H 27
Par

Iran: l’icône aux cheveux dévoilés n’est pas liée au mouvement de protestation

À l'origine
Dans une rue iranienne, une jeune femme tête nue brandit son voile sur un bâton. L’image forte suscite alors le buzz sur les réseaux et dans de nombreux médias occidentaux comme Breitbart, le site d’extrême-droite américain, coutumier de fake news. Il n’en fallait pas plus pour l’associer au mouvement de protestation qui agite l’Iran depuis quelques jours.
Les détails
Ainsi l’opposante iranienne et militante des droits de l’homme installée au Royaume-Uni, Maryam Namazie, dans un tweet vendredi 30 décembre, se félicite : « Une des icônes des manifestations d’hier était une jeune femme avec son hidjab obligatoire sur un bâton… Quelle vision merveilleuse ! »

Les faits réels
Pourtant, comme l’a fait remarquer sur Twitter le correspondant du Monde à Téhéran, Ghazal Golshiri, cette image n’est pas liée au mouvement de protestation actuel.



Elle a été postée une première fois sur Facebook et Instagram par la journaliste iranienne habitant aux Etats-Unis Masih Alinejad, jeudi 28 décembre, avec d’autres photos et une vidéo. Soit le jour de la première manifestation à Machhad. Alinejad précise cependant qu’elle a été prise, la veille, mercredi 27, avenue Enghelab, à Téhéran. Soit trois jours avant la première manifestation dans la capitale iranienne. Elle ajoute que la jeune femme a été arrêtée, ainsi que « le groupe de jeunes gens qui la soutenaient ».
Le verdict
L’action est en fait liée au mouvement « Mercredi blanc » lancé par Alinejad sur les réseaux sociaux pour protester contre les obligations vestimentaires imposées aux femmes en Iran, font remarquer les Décodeurs du Monde . Sur sa page Facebook « My Stealthy Freedom » (« Ma liberté furtive »), elle poste ainsi des images et des vidéos d’Iraniennes en blanc ou dévoilées.