En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.04.2017 à 15 H 51 • Mis à jour le 19.04.2017 à 18 H 00
Par et

France: 12 personnes en garde à vue pour trafic de 43 t de café contrefait

douanes-france

Douze personnes, dont six douaniers, ont été placées en garde à vue ce mercredi en France pour leur implication présumée dans l’importation de 43 tonnes de café contrefait, saisies en juillet 2015, a annoncé une source proche de l’enquête.

Les gardes à vue concernent six douaniers et des membres de leur entourage. Les interrogatoires peuvent durer jusqu’à quatre jours. Dans cette affaire, “les enquêteurs cherchent à savoir si la hiérarchie douanière était au courant de cette opération” , ajoute la même source.

Au mois de décembre dernier, lors de perquisitions, les gendarmes avaient trouvé notamment dans les locaux de la direction des opérations douanières (DOD) plus de 700.000 euros dans une valise, environ 50 000 dans un fauteuil et 10 000 euros au domicile d’un douanier, qui avait été placé en garde à vue quelques heures avant d’être relaxé.

Début janvier, un autre agent de la Direction des opérations douanières du Havre s’était suicidé sur son lieu de travail, moins d’un mois après cette perquisition.

Selon la Direction générale des douanes, cet agent n’avait pas été mis en cause dans cette affaire. Toutefois, “des éléments utiles à l’enquête avaient été découverts à son domicile”  au moment des perquisitions, ont souligné les enquêteurs.

Les 43 tonnes de café contrefait étaient arrivées dans un conteneur d’une capacité de 120 tonnes. Les gendarmes soupçonnent que ce conteneur ait pu permettre l’acheminement d’autres marchandises, a expliqué la même source.

Les investigations sont menées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte au pôle financier de Paris.

Revenir au direct