En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.08.2017 à 11 H 02 • Mis à jour le 30.08.2017 à 11 H 02
Par
Al Hoceima

20 ans de prison pour un accusé de l’incendie du dortoir de police d’Imzouren

Le tribunal de première instance à Al Hoceima a condamné neuf personnes à des peines d’emprisonnement d’un à 20 ans de prison, ont annoncé aujourd’hui des sources judiciaires citées par l’agence EFE.


L’un d’entre eux a été condamné à 20 ans de prison accusé d’avoir causé un incendie dans une résidence d’agents de sécurité et pour entraves à la voie publique.


Cette personne a été arrêtée après les événements du 26 mars, quand un groupe de manifestants du Hirak sont retournés d’une marche de protestation et ont mis le feu à une résidence de police d’Imzouren, à environ 18 kilomètres à l’ouest d’Al Hoceima.


Par ailleurs, quatre des personnes inculpées ont été condamnées à trois ans de prison, trois autres ont été condamnées à deux ans et une autre a été condamnée à une peine de prison d’un an.


Ces derniers ont été accusés d’avoir participé à une manifestation non autorisée de désobéissance, d’attroupement armé, d’insultes à des agents de sécurité et de dommages causés aux biens publics.


Le Tribunal a retardé l’examen de l’affaire de 23 autres militants pour le mois de septembre.


Par
Revenir au direct