S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.02.2023 à 20 H 00 • Mis à jour le 15.02.2023 à 20 H 01 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Diplomatie

À Libreville, Mohammed VI s’entretient avec Ali Bongo et remet un don de fertilisants

Le Roi Mohammed VI a eu mercredi au Palais Présidentiel à Libreville, un entretien avec Ali Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise.


Cet entretien, élargi par la suite au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à la ministre déléguée auprès du ministre gabonais des Affaires étrangères, Yolande Nyonda et au Secrétaire général de la Présidence de la République du Gabon, Jean-Yves Teale, a été l’occasion de souligner l’importance des relations profondes, riches et solidement ancrées entre le Maroc et le Gabon, ainsi que les liens forts de fraternité et de solidarité entre les deux peuples.


Au cours de leur entretien, le roi et le président gabonais ont passé en revue l’état du Partenariat bilatéral dans tous les domaines.


Par la suite, Mohammed VI a procédé, en présence du Président de la République gabonaise, à la remise d’un don de 2 000 tonnes de fertilisants.


« Cette action de solidarité s’inscrit dans le cadre de la sollicitude du Royaume du Maroc à l’égard des agriculteurs gabonais, notamment dans le contexte actuel, marqué par la crise alimentaire mondiale et les difficultés d’approvisionnement en engrais », fait savoir une dépêche de l’agence de presse MAP.


Conformément aux instructions royales, à la suite de cette opération, une action structurelle sera entreprise avec l'objectif de permettre aux agriculteurs de ce pays frère l'accès à des fertilisants de qualité, abordables et spécifiquement adaptés aux besoins des sols et cultures de la région.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct