S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.12.2023 à 18 H 32 • Mis à jour le 08.12.2023 à 18 H 32 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
FAO

A Rome, le Maroc réélu au Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial

Le Maroc a été réélu, jeudi à l'unanimité au siège de la FAO à Rome, en tant que représentant de la Liste A (pays africains) au sein du Conseil d'administration du Programme alimentaire mondial (PAM), pour un mandat d'un an.


« Le renouvellement du mandat du Maroc, en la personne de l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Agences des Nations Unies à Rome, Youssef Balla, réitère la confiance dont jouit le Royaume dans le domaine de la lutte contre la faim et la malnutrition en Afrique et confirme l'engagement du Royaume pour le renforcement de la sécurité alimentaire et les actions humanitaires à l'échelle mondiale », indique la Représentation permanente du Royaume à Rome.


Cette élection a eu lieu lors de la 174ème session du Conseil de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui se tient du 4 au 8 décembre 2023.


Le Maroc siège au Conseil d'administration du PAM depuis décembre 2020 et occupe actuellement le poste de vice-président dudit Conseil et assure le rôle de coordonnateur des pays africains au sein du bureau de ce Conseil.


Le Conseil d'administration du PAM, en tant qu'organe directeur de la plus grande agence humanitaire dédiée à sauver des vies en temps de crise, joue un rôle crucial dans l'élaboration des plans stratégiques visant à aider les pays à répondre à leurs besoins dans le domaine alimentaire et nutritionnel, tout en soutenant le renforcement de la résilience des communautés affectées par les crises et les impacts des changements climatiques.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct