En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.12.2020 à 19 H 55 • Mis à jour le 19.12.2020 à 20 H 00
Par
Déclaration

Abbadi, guide de la Jamaâ: « aucune différence entre Taza, Gaza, le Sahara, Ceuta et Melilla »

Dans une déclaration faite à l’occasion d’un séminaire consacré à Cheikh Yassine, ce 18 décembre, le secrétaire général de Adl Wal Ihsane a affirmé, qu’au sein de la Jamaâ, « il n’y a pas de différence entre Taza, Gaza, le Sahara, Ceuta et Melilla ». Le guide de la Jamaâ a insisté « qu’il s’agissait d’une terre des musulmans. Nous devons la reprendre et la défendre », précise-t-il.


Ces déclarations viennent à la suite de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, mais aussi et surtout du rétablissement des relations diplomatiques Maroc-Israël. Des contacts officiels que la Jamaâ ne voit pas d’un bon oeil : dans un communiqué rendu public le 11 décembre, Al Adl Wal Ihsane qualifie la décision de « démarche sans surprise mais catastrophique », « trahison », « coups de couteau dans le dos de la nation » et « cadeau empoisonné ».


Elle ajoute refuser « de troquer une parcelle de Palestine en échange de la reconnaissance de notre souveraineté sur nos terres. Cette souveraineté tire sa légitimité des faits de l’Histoire et de la géographique, du sang des martyrs et des sacrifices des Marocains qui se sont soulevés (… ) pour libérer ce pays dont certaines terres sont encore usurpées ». 





Par
Revenir au direct