S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.12.2023 à 18 H 51 • Mis à jour le 11.12.2023 à 03 H 03 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Social

Accord avec les syndicats: les enseignants augmentés de 1 500 DH

Le gouvernement et les centrales syndicales les plus représentatives ont signé, dimanche à Rabat, un accord portant sur l’amélioration du salaire des enseignants.


L’accord a été signé lors d’une réunion tenue sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, en présence du ministre de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, du ministre de l'inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes Sekkouri, et du ministre délégué auprès de la ministre de l'Économie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, en plus des représentants de l’Union marocaine du travail (UMT), de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de la fédération démocratique du travail (FDT).


Dans une déclaration à la presse, Chakib Benmoussa a assuré que « cet accord apporte des solutions à de nombreux problèmes concernant l'augmentation des salaires de 1.500 dirhams par mois pour l'ensemble des fonctionnaires du secteur », tout comme de nombreux autres dossiers catégoriels posés depuis plusieurs années également résolus grâce à cet accord.


Le ministre a souligné que cet accord représente « une étape très importante en cela qu'il contribuera principalement à favoriser un climat scolaire positif dans le secteur, et ainsi permettre la reprise de la scolarité, répondre aux attentes des familles et aussi préserver le temps scolaire pour les élèves », formant le vœu que cet accord ouvre de larges horizons en faveur de l'accélération de la réforme du système de l'éducation.


Il a également mis l'accent sur l'importance d'une mobilisation de l'ensemble des acteurs, enseignants et personnel administratif, qui jouent un rôle positif dans l'accompagnement de la réforme.


Les principaux points du procès-verbal de l'accord signé, dimanche à Rabat, entre le gouvernement et les syndicats les plus représentatifs dans le secteur de l’éducation nationale :
Augmentation générale des salaires :
- Approbation d'une augmentation générale des salaires de tous les enseignants quelque soit leur statut et grade, d'un montant mensuel net fixé à 1.500 dirhams, à verser en deux tranches égales (1er janvier 2024 - 1er janvier 2025).
 Dossiers catégoriels :
- Augmentation des montants des indemnités relatives à la classe exceptionnelle (hors échelle) pour tous les salariés classés dans ce grade à partir de l’échelon 5, d'un montant mensuel de 1 000 dirhams 
- Octroi d'une indemnité complémentaire, d'un montant mensuel de 500 dirhams, au profit des enseignants de l'enseignement secondaire qualifiant 
- Création d’une indemnité complémentaire, d'un montant mensuel de 500 dirhams, au profit des administrateurs pédagogiques 
- Octroi d'indemnité mensuelle spéciale de 500 dirhams aux assistants administratifs et aux assistants techniques intégrés au titre d'assistants pédagogiques 
- Augmentation du montant des indemnités liées à la correction des examens, qui seront fixées par une décision conjointe des deux autorités gouvernementales chargées de l'éducation nationale et des finances. Le montant minimum de l'indemnité versée à l'enseignant chargé de la correction sera fixé à 1 000 dirhams 
- Révision du système d’avancement de grade, en réduisant le nombre d'années requis pour certains grades 
- Accorder aux cadres administratifs investis, à titre temporaire, de missions relevant de l’administration pédagogique, les mêmes indemnités des charges administratives liées au poste, à condition que ces tâches soient assignées par décision de l'autorité gouvernementale chargée de l'éducation nationale 
- Augmentation de 30 % des indemnités pour les heures supplémentaires, qui seront facultatives.
- Règlement du dossier des enseignants de l'enseignement primaire, des attachés pédagogiques et des attachés économiques et administratifs, qui ont été recrutés pour la première fois aux échelles 7 ou 8, classés en deuxième grade et qui sont partis à la retraite entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2023, et ce au niveau de la Caisse marocaine des retraites.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct