logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.01.2019 à 11 H 06 • Mis à jour le 13.01.2019 à 11 H 06 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Libertés

Affaire «1D2C»: Dissoute, l’association Racines fera appel

Dans une communication publiée samedi 12 janvier, l’association Racines revient sur la plainte du parquet général ayant conduit à sa dissolution. Pour l’association active dans le milieu culturel, ce jugement est « injuste et injustifié ». Elle annonce dans la foulée qu’elle est décidée à se « pourvoir en appel » et qu’elle « ira jusqu’au bout de toutes les procédures juridiques possibles pour annuler ce jugement afin de continuer de militer pour la liberté d’expression, la citoyenneté, l’émancipation et la diversité culturelle au Maroc et en Afrique ».


La même source fournit quelques détails concernant l'importance d'une organisation comme Racines, rappelant qu'en son sein, 6 000 personnes bénéficient d'ateliers, de formations, de workshops, de débats et de rencontres. Ses activités artistiques attirent près de 70 000 individus.


A l'international, Racines affirme accompagner plusieurs organismes dans la mise en œuvre de politiques culturelles, dans des pays comme le Rwanda, la Tunisie, le Liban, l'Egypte, le Mali, le Gabon ou encore la Mauritanie.


L'association, dissoute à la demande du gouverneur de la préfecture de Casablanca - Anfa, est également partenaire du ministère de la Culture, de l'ambassade du Maroc à Paris, de la Fondation Phosboucrâa (OCP), du groupe OCP, de l'Unesco, du CESE, de la Délégation de l'Union européenne et de plusieurs autres organismes institutionnels.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct