logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.08.2022 à 06 H 17 • Mis à jour le 31.08.2022 à 06 H 17 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Militaire

African Lion: les « Seabees » de la marine américaine achèvent la construction d’une école à Taliouine

Pas moins d'une vingtaine de Seabees (unité de génie militaire de l'US Navy) du bataillon mobile de construction navale (NMCB 133) et 15 ingénieurs du 8e Bataillon de soutien du génie (ESB) de la Marine américaine ont achevé la construction d'une école à Taliouine, le 16 août dernier.


Le projet avait été entamé, aux côtés d'éléments des Forces armées royales, en marge de l'exercice African Lion 2022. Il consistait en la construction d'une école mais aussi l'ajout d'infrastructures à une autre, et leur connexion à travers une route nouvellement réalisée.


« La meilleure partie de ce projet est de savoir que nous avons contribué à améliorer les conditions scolaires des enfants marocains à Taliouine », a déclaré Tiawanda Bennett, métallurgiste de deuxième classe, superviseur du projet de construction. « C'était un moyen concret de renforcer nos amitiés entre les ingénieurs marocains et les ingénieurs militaires américains, tout en investissant dans les générations futures », fait-on savoir.


«  Ces types de projets aident non seulement l'école à augmenter la capacité d'accueil pour les élèves, mais aident également la communauté en leur permettant d'offrir une installation éducative mise à jour pour la majorité des enfants de Talioune », a déclaré le lieutenant Roger LaFlamme, officier responsable. « Ceci, ainsi que d'autres améliorations, permettront la participation de 60 étudiants supplémentaires de la région », ajoute-t-il..

 

Il s’agit, relève-t-on, de la première collaboration entre des ingénieurs de l’US Navy Seaabees, des US Marines et des Forces armées royales qui ont travaillé côte à côte pour réaliser ces infrastructures.


« C'était aussi une opportunité pour mes marines d'apprendre leur métier et de mettre en œuvre des techniques avancées sur la façon de construire dans des régions et des circonstances particulières », a déclaré le chef constructeur Robert Bergeron, officier adjoint responsable. « Voir mon équipe se réunir pour atteindre un objectif et créer quelque chose d'aussi important a été gratifiant », conclut-il.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct