En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.07.2020 à 14 H 44 • Mis à jour le 12.07.2020 à 14 H 48
Par
Justice

Agadir: un acteur associatif poursuivi en état de liberté pour viol sur mineure

A Agadir, le juge d’instruction de la Cour d’appel de la ville a décidé de la poursuite en état de liberté d’un acteur associatif, le 8 juillet dernier, à qui on reproche des faits de détournement et viol sur mineure, ayant provoqué une grossesse. L’individu en question est connu pour son implication dans les associations de protection de l’enfance de la ville, apprend-on auprès de sources locales. D’après nos informations, le Parquet a fait appel de cette décision.


La décision du juge d’instruction avait été de placer l’acteur associatif en contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire, en plus d’une caution à payer. La jeune mineure, âgée de 14 ans, devait de son côté être soumise à un examen médico-légal.


Selon des sources locales à Agadir, interrogées par Le Desk, le membre de la société civile s’était proposé de venir en aide à la mineure, étant donné le fait que sa mère était célibataire. Il lui avait proposé d’améliorer sa situation juridique. Les deux vivent dans les environs de Agadir, à Kaliaa. Au lieu de ça, il a pu profiter de sa fille pendant plusieurs mois. Celle-ci avait fini par se tourner vers sa mère qui l’a emmené pour déposer une plainte auprès des services de la gendarmerie royale.


Dans un enregistrement audio de l’accusé, que Le Desk a pu consulter, celui-ci accuse une association concurrente de vouloir régler des comptes avec lui, en montant de toute pièce cette affaire. Il insiste que l’examen médico-légal devrait le déresponsabiliser dans cette affaire, précisant n’avoir jamais eu de relations sexuelles avec la mineure en question.


Selon la défense de la mineure, la décision de permettre la poursuite en liberté de l’acteur associatif devrait être revue dès ce 15 juillet, date de la tenue de la prochaine audience.





Revenir au direct